_MG_6351

Pourquoi des couches lavables ?

Il y a 30 ans ma mère me mettait déjà des couches lavables. Complètement à contre-courant de son époque, elle avait trouvé cette solution pour m’épargner de grosses irritations. Depuis quelque temps on connaît les effets néfastes de produits absorbants contenus dans les couches jetables, ainsi que les effets sur l’environnement (une couche jetable = un verre de pétrole ais-je lu dans La famille (presque) zéro déchet, Ze guide de Jérémie Pichon et Bénédicte Moret). Aussi, pour préserver les fesses de mon bébé, la planète et mon porte-monnaie (un enfant coûterait en moyenne 1600 euros en couches de la naissance à la propreté), j’ai opté pour la solution des couches lavables. Les couches lavables même biodégradables/recyclables coûtent de l’énergie à produire/transformer. J’ai pris conscience de ce paramètre grâce au best seller Zéro déchets de Béa Johnson. La clef c’est réutiliser !

Les couches lavables ont bien changé depuis l’époque où j’étais bébé. J’ai dans un premier temps acheté les miennes d’occasion mais au bout de 3 enfants elles semblaient un peu fatiguées aussi quand Mondial Tissus m’a proposé de participer à un évènement autour du zéro déchet je me suis dit que j’allais rafraîchir mon stock, d’autant que ces nouvelles couches serviraient un jour aussi au petit frère où à la petite sœur d’Iris. Pour l’anecdote, ma fille a décidé d’aller sur le pot quelques jours après que j’aie passé commande à Mondial tissus… Je ne peux donc pas vous montrer ces couches portées !

Tuto :

Fournitures pour une couche :

La plupart de ces fournitures m’ont été offertes par Mondial tissus.

- 60 cm de PUL pour 3 couches, 120 pour 6 couches etc. Il s’agit d’un tissu plastifié étanche et extensible. J’ai choisi du blanc car c’est mixte et c’est la couleur qui passe le plus inaperçue sous des vêtements fins ou transparents mais vous pouvez vous éclater avec des couleurs plus funs !

- Doublure (j’ai réutilisé une chute, c’est ça aussi le zéro déchet !

- 6 boutons pression par couche

- 40 cm d’éponge bambou pour 4 inserts et 4 boosters

- 32 cm de bande agripante (de 2 cm de large) côté velours par couche

- 8 cm de bande agripante côté crochet par couche

Les bandes agripantes sont vendues dissociées. Dans le cas de ces couches vous aurez besoin de plus de côté velours que de côté crochet. Calculer ses fournitures au plus juste permet de faire de petites économies et évite les surplus.

- 50 cm d’élastique plat de 0,6 cm de large

- Fil assorti

_MG_6235

Voici les patrons:

PUL_devant

PUL_dos

Rabats

Doublure

1) Laver l’éponge à 30 degrés. Un tissu éponge neuf n’absorbe pas.

2) Coupez vos tissus et marquez tous les repères. Attention, le PUL a un sens. Il doit pouvoir s’étirer horizontalement. N’utilisez pas des épingles trop grosses sous peine de « percer » le PUL, placez-les de préférence dans les futures marges de couture et mettez-en un minimum. Tracez les emplacements des pressions (j’ai utilisé un stylo friction, en rouge les pression femelles et en bleu les mâles ; ok c’est stéréotypé mais au moins je ne me trompe pas…)

_MG_6302

3) Surjetez le bas des rabats devant et dos ainsi que de la doublure.

Photo 1

4) Positionnez la doublure sur la couche envers contre envers et piquer à 0,5 mm du bord à gros points pour maintenir la doublure en place.

Photo 2

5) Posez les boutons pression (personnellement je sous-traite avec mon homme). Mieux vaut le faire à ce stade qu’à la fin car en cas de problème vous ne gâchez pas une couche sur laquelle vous avez passé du temps.

_MG_6346

6) Positionnez un morceau de bande agrippante côté velours de 24 cm à l’emplacement prévu sur le devant et deux autres petits morceaux de 4 cm sur le rabat dos et piquez-en les pourtours. Ces deux derniers petits morceaux vont permettre de fermer les scratchs qui piquent lors du passage en machine à laver. Ainsi ils n’abîmeront pas de reste du linge que vous pourriez laver en même temps.

_MG_6348

7) Epingler endroit contre endroit le rabat dos et le rabat devant sur la couche. Piquez-les ensemble puis zig zaguer. J’ai préféré ne pas utiliser la surjeteuse pour cette opération car elle ne négocie pas très bien certains angles et je ne possède pas de pied de biche en téflon contrairement à ma machine à coudre. Ce pied permet de glisser correctement avec des matières comme le PUL.

Photo 4

Photo 5

8) Surjetez le reste des rebords de la couche.

9) Piquez au point zig-zag 15 cm d’élastique de 0,6 mm de large sur la marge de couture du rabat dos en tendant l’élastique entre les repères.

Photo 6

10) Faites de même avec deux élastiques de 17 cm sur les marges de coutures surjetées des côtés entre les repères.

Photo 7

11) Rabattre les bords sujtetés vers l’intérieur et piquer pour venir former comme une coulisse à l’intérieur de laquelle l’élastique se retrouve prisonnier. Poursuivre cette piqure sans s’arrêter tout autour de la couche pour venir former une surpiqure.

Photo 8

Photo 9

12) Epingler envers contre envers deux morceaux de scratch de 4 cm (l’un côté velours, l’autre côté crochet) et piquer sur la ligne bleue.

Photo 10

Photo 11

13) Arrondir l’angle sans couper la couture.

Photo 12

14) Mettre l’ensemble à cheval sur l’angle de la couche dos à l’emplacement prévu sans se tromper de côté et piquez les scratch à la couche.

Photo 13

Photo 14

15) Pour l’insert et pour le booster surjtetez ensemble deux épaisseurs d’éponge. Vous pouvez même confectionner de petits carrés d'éponge pour laver les fesses de bébé et éviter ainsi les lingettes jetables. 

_MG_6303

Quand utiliser les couches lavables ?

Si les selles sont très liquides et il peut être difficile d'utiliser les couches lavables. Quand elles deviennent plus consistantes il devient possible de les utiliser toute la journée. En revanche la nuit je conseille de conserver une couches jetable, plus absorbante. Un excès d’urine peut être irritant.

Combien de couches lavables ?

Avec ma fille j’ai tourné sur 10 plastiques en PUL, 20 inserts et 20 boosters. Cela m’a semblé suffisant. Je réutilisais le même plastique 2 fois de suite.

Comment mettre les couches lavables ?

Réglez la taille de la couche en fonction du popotin du bébé grâce aux boutons pressions.

Pliez l’insert à la bonne taille et insérez-le dans la couche sous les rabats.

Posez le booster au centre.

Ajoutez le papier de protection. La grosse question que l’on me pose souvent est « Mais il y a du caca dans la machine à laver ? ». La réponse est non (sauf fuite exceptionnelle de caca très liquide). Cette feuille lavable qui ressemble un peu à du sopalin trouvable en magasin de puériculture se jette et se dissout dans les toilettes avec le caca. S’il n’y a que du pipi vous pouvez la laver et la réutiliser (je les mets dans un filet pour éviter qu’elles ne bouchent la machine à laver).

_MG_6352

Comment laver les couches lavables ?

Je les lave à 30 degrés avec de la lessive Le briochin.

Et pour les mamans?

Avec les matériaux restants je me suis également cousu une série de serviettes hygiéniques. Depuis quelques années mon corps ne supporte plus les tampons et serviettes industrielles. Le site Cousu bio propose un excellent patron très simple à réaliser.

_MG_6347