Par Issy

19 septembre 2017

Le samedi à Plourivo, c'est jour de mariage!

Bon, dans la chanson d'Amadou et Mariam c'est Bamako et pas Plourivo...

Un article pour évoquer cette fête qui restera à jamais gravée dans nos souvenirs. Le week-end est passé si vite et pourtant, l'organiser nous a pris deux ans! L'intérêt quand on s'y met si tôt est d'avoir plus de choix pour la date. En outre, cela permet de prendre son temps, d'effectuer des recherches et de bénéficier de prix avantageux en profitant des soldes par exemple. On m'a appris que rien ne sert de courir, il faut partir à point! Cela n'a pas empêché la dernière ligne droite d'être un véritable sprint!

Je voulais pricipalement partager avec vous nos idées déco mais j'énumérerai également nos différents prestataires. Les trouver nous a demandé pas mal de recherche donc si cet article peut faire gagner du temps à d'autres futurs mariés dans la région... Je précise que je n'ai reçu aucun avantage pour citer ces commerçants dans ce blog. La plupart d'entre eux ne sont même pas au courant qu'ils apparaîssent dans cet article! C'est donc totalement librement que je donnerai mon avis.

Tout d'abord, comme je l'ai expliqué dans un article précédant, pour la coiffure et la mise en beauté toute la famille a fait confiance à Katelle et Audrey du salon Vincent à Saint Quay Perros. Elles sont top! Très agréables, modernes, et complémentaires elles savent s'adapter au style de chacun. De plus, leur prestation est d'un excellent rapport qualité prix.

_MG_0081

_MG_0140Parce que je ne résiste pas à l'envie de vous montrer encore ma robe...

_MG_0160Pour le tanning je suis allée au salon Grain de beauté à Perros. J'y ai également fait une manucure et un soin du visage. Le tanning était très réussi. De plus l'esthéticienne a fait un effort pour me trouver une place dans son emploi du temps alors que j'ai pris mes rendez-vous un peu au dernier moment. Côté ambiance en revanche, c'est un salon très perrosien... Je ne m'y suis pas sentie 100 % à l'aise mais c'est sans doute aussi parce que depuis l'accouchement entre moi et mon corps c'est un peu compliqué...

_MG_0165Nous avons dû faire face à un changement de programme puisque le lendemain de mon accouchement la mairie de Lannion m'a appelée pour m'annoncer que le mariage serait délocalisé à l'Espace Saint Anne (un ancien couvent transformé en médiathèque par la ville) pour cause de travaux. L'histoire se répète car mes parents aussi se sont mariés dans une bibiothèque municipale pour les mêmes raisons il y a plus de 30 ans! Malheureusement nos invitations étaient déjà parties. Après coup une élue nous a dit que nous aurions dû demander à la ville d'envoyer un courrier aux invités à leurs frais mais nous n'y avons pas pensé. C'est dommage qu'on ne nous l'ai pas proposé quand on m'a informée du changement. Nous étions assez mécontents car tout cela nous a fait perdre un temps précieux à un moment où nous étions déjà débordés. Nous avons envoyé un mail aux invités, vérifié que tout le monde avait bien reçu l'information et nous avons modifié le site du mariage.

A ce propos, nous avons choisi le site Weebly. Un de nos amis l'avait déjà utilisé. C'est un site gratuit, simple d'utilisation et qui propose de jolis visuels. Nous y avons mis un lien vers la liste de mariage Millemercis car c'est une des rares entièrement gratuite. Tout a bien fonctionné.

Nous avons rencontré l'élu qui allait nous marier au préalable de manière à caler l'organisation. Nous lui avons également expliqué comment se prononçait notre nom, un peu exotique pour la Bretagne... En dépit de toute sa bonne volonté il l'a quand même prononcé de 10 manières différentes, ce qui a beaucoup fait rire nos invités!.
Nous lui avons raconté notre histoire ce qui lui a permis de personnaliser un peu la cérémonie. Nous en avons profité pour tester la sono. Ce sont des détails mais ceux-ci ont de l'importance le jour J!

Par chance nous sommes passés entre les gouttes car il s'est arrêté de pleuvoir 30 min avant notre arrivée à la mairie! J'avais peur de ne pas pouvoir poser ma traîne par terre à cause des flaques d'eau mais le soleil breton a tout a sêché en un rien de temps!

_MG_0212Nous avons choisi de faire notre entrée après nos petites filles d'honneur et nos témoins sur la musique You can't hurry love par The Supremes car nous voulions une musique joyeuse. Puis c'est sur la chanson Baby love que les parrain et marraine de notre fille sont arrivées avec son landeau avec une super choré surprise!

_MG_0280

_MG_0228Nous avons acheté nos alliances chez Lery. Nous n'aurions jamais eu l'idée de pousser la porte d'une boutique rue de la Paix à Paris mais cette bijouterie tenait un stand lors du salon du mariage Porte de Versailles et c'étaient les seuls à être vraiment clairs sur le poids d'or de leurs bijoux. Leurs prix étaient tout à fait dans les clous. Deux trous dans des coquilles Saint Jacques, un ruban et le tour est joué!

_MG_0054A notre sortie, nous avons eu le droit à une pluie de pétales d'hortensias. Ecolos, locaux et gratuits, ces confétis biodégradables rappelaient le style de notre décoration.

_MG_0287C'est dans la traction de 1953 de Patricia que nous avons gagné le lieu de la réception. C'est un particulier qui finance l'entretien de sa voiture de collection grâce à ce genre de prestation. Comme nous trouvions la voiture très belle telle quelle nous avons opté pour une décoration sobre avec quelques têtes d'hortensias accrochées aux poignées et aux rétroviseurs par des rubans. Les hortensias sont des fleurs qui demandent beaucoup d'eau (c'est pour cela qu'elles se plaisent en Bretagne!) il a fallu les mettre dans des pipettes recouvertes de feuillage.

_MG_0380

_MG_0397Nous pensions créer un stand photo mais le temps nous a manqué. D'une certaine manière, ces lunettes du site lunettespersonnalisées.fr. ont joué ce rôle. Ce ne sont pas le moins chères du marché mais ils sont très réactifs et ils se sont démenés pour nous livrer à temps alors que nous nous y sommes pris à la denière minute. Pour chaque portrait de groupe, mon papa-razzi prenait une photo sérieuse sans lunettes, puis une photo folle avec. Au final, c'est souvent cette dernière version que je préfère!

_MG_0481Nous avons choisi le château du Bourblanc à Plourivo car parmi les différentes salles que nous avons visitées c'est le lieu qui nous a semblé le plus adapté de par son style, sa capacité d'accueil et ses infrastructures. C'est un château authentique sans être guindé. Ni trop grand ni trop petit, c'est un endroit convivial. Les propriétaires sont à la fois présents, professionnels et discrets. Voilà à quoi ressemblait la cours du château avant l'arrivée de tous les invités pour le cokctail.

IMG_6825Enfin, ce lieu dispose non seulement de beaux extérieurs mais aussi d'un intérieur à la fois sobre, chic et fonctionnel qui permet de créer une décoration très personnelle.

Venons-en à la déco donc. A l'entrée de la salle, mon homme a fabriqué cet arbre pour indiquer le plan de table. Il s'agit d'un vrai arbre mort trouvé dans la forêt que nous avons bombé de peinture blanche. Pour le faire tenir il l'a planté dans du béton coulé dans un pot en zinc. Nous avons fait tout cela dès le mois d'avril. Le problème c'est qu'une fois terminé l'arbre ne rentrait plus dans le garage! Il a passé des semaines dehors et s'est beaucoup détérioré à cause de la pluie donc il a fallu le bomber à nouveau avant le jour J.

_MG_0369Nous y avons accroché des photos issues du même shooting que les invitations et nous nous sommes servis de la même ficelle. Chaque photo correspondait à une table dont la liste des invités apparaissaient au dos. Les tables portaient des noms de bleu, bleu lavande, bleu roi etc dont certains étaient humoristiques comme bleu de travail et étaient parfois des clin d'oeil à nos invités comme bleu ciel pour une amie travaillant chez un certain fournisseur d'électricité!

_MG_0342Une fois à leur table, les invités pouvaient trouver les super marque places confectionnés par ma cousine, l'As de l'origami! Nous avions repéré cette idée ensemble lors d'une visie à la boutique Adeline Klam. J'ai eu du mal à trouver du papier à origami uni. Ce camaïeu de bleu était ma seule option. Pour le nénuphar, nous avons découpé du papier canson. Ma cousine a confectionné environ 150 fleurs de lotus soir après soir en rentrant du collège. Je lui tire mon chapeau (et mon mari encore plus!) Pour le découpage des nénuphars, j'ai été aidée par ma grand-mère. A force, les ciseaux nous donnaient des cloques!

_MG_0472De manière générale nous avons élaboré une décoration assez simple, mais dès lors qu'il faut tout multiplier par 150, ça devient l'usine!

_MG_0336Ma cousine et ma grand-mère nous ont aussi aidées ma mère et moi à coudre ces chemins de table. Heureusement qu'elles étaient là car nous avont utilisé 17 m de tissu au total (coton acheté au marché Saint Pierre)! Nous avons mis plusieurs jours à les confectionner: il a fallu couper les bandes avec des pointes au bout, coudre un double rentré d'1 cm de chaque côté, percer des coquillages (merci Daddy Par Issy!) puis les coudre au bout de chaque pointe.

La pièce maîtresse de la déco était ces chandeliers mais on n'est pas passé loin de la catastrophe. De même que les chaises Napoléon III, les serviettes et la vaisselle, nous les avions réservés depuis 1 an chez Loc vaisselle à Brest. Nous avions choisi un modèle blanc. Deux semaines avant le mariage la société m'a appelée pour me dire qu'ils n'en possédaient plus le bon nombre car ils avaient eu de la casse lors d'une précédente location. A la place ils nous proposaient ceux-ci. Sur le coup j'étais très déçue mais finalement ils se sont bien accordés avec le métal des couverts. Deuxième imprévu: le fleuriste avait mal compris mes indications et croyait que nous souhaitions des couronnes aux peids des chandeliers. Heureusement qu'une aute de mes cousines qui vit au dessus de sa boutique a rectifié ce quiproco. 

Au final nous étions satisfaits de la décoration florale des Fleurs du Méné. Nous tenions à avoir des hortensias car c'est une fleur locale et sensée être de saison. Or comme cet été a été très pluvieux les fleuristes ont dû se donner beaucoup de mal pour nous trouver le bleu que nous souhaitions principalement. Pour une décoration plus chaleureuse nous avons mixé les fleurs bleues avec du blanc et UN PEU de rose (à la demande de Monsieur Par Issy).

IMG_6833Cela ne se voit pas trop sur les photos mais nous avons eu la chance de trouver des chandelles de la même couleur que les chemins de table. Il s'agit du modèle "Royal" bleu lavande du cirier Trudon à Paris. Il était important d'acheter des bougies de qualité pour qu'elles ne fondent pas trop vite et que la cire n'encrasse pas les chandeliers. Je trouve qu'elles habillent bien la salle dont les murs blancs auraient pu paraître un peu nus.

Il n'est pas simple de décorer une grande salle car de manière générale on n'est pas habitués à d'aussi grands volumes. Nous avions pensé tous ces éléments séparément mais nous ne savions pas ce que tout cela allait donner une fois en place.

C'est ma belle famille qui s'est chargée de tout installer. Cette équipe de choc a soigné les détails et a testé plusieurs dispositions possible pour les assiettes. Nous avont opté pour celle-ci en accord avec la forme ronde des tables. Je ne savais pas trop quoi faire des serviettes. Heureusement, ma belle soeur qui travaille dans l'hotellerie de luxe m'a proposé ce pliage d'une simplicité rafinée.

IMG_6832Tradition Bretagne a été notre traiteur. Comme nous avions des invités des quatre coins de la France et même du monde (Canada, Nouvelle Zélande, Espagne...) nous souhaitions leur faire découvrir la gastronomie bretonne. Beaucoup de gens proposent des galettes et des crêpes pour les retour de noce. Ces crêpiers sont les seuls à proposer une prestation de type mariage. En plus d'être charmants, ils servent en costumes traditionnels et ça, on a adoré! Trop occupés par les photos de groupe, nous avons à peine pu profiter du cocktail mais tout le monde nous en a parlé tant il était varié, abondant et qualitatif! L'entrée, du lieu avec une julienne de légume servi en coquille était  très classique. La première galette (lard poireaux) aurait mérité un peu plus de beurre. J'ai davantage apprécié la deuxième (andouille ou saumon au choix). Le fromage était très bon. J'ai adoré ma crêpe dessert caramel au beurre salé pomme tatin chantilly et ses amandes caraméliées que j'ai littéralement englouti alors que d'habitude je suis plus salé que sucré. A l'extérieur, une crêpière a fait des crêpes à volonté jusqu'à très tard dans la nuit pour le plus grand bonheur des couche tard.

Tradition Bretagne ne faisant pas de dégustations pour les futurs mariés, nous leur avons fait confiance et nous avons découvert nos plats le jour-J. C'est une entreprise familiale où tout le monde est très sympatique . Nous avons été très contents de leur prestation!

_MG_0366Au château du Bourblanc la piste de danse est grande. C'était l'un de nos critères!

Tout bientôt je vous montrerai la robe dans laquelle j'ai ouvert le bal avec mon amoureux! Pour vous faire patienter, voici une dernière photo du lieu de nuit. Notre entourage a mangé des yaourts dans des pots en verre toute l'année pour les utiliser comme photophores!

_MG_0600

 

Posté par Clarence And Co à 11:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :


10 septembre 2017

Une tenue en liberty pour le baptême de ma petite fleur (La maison Victor)

_MG_0391Le 12 août nous n'avons pas seulement célébré un mariage mais également le baptême civil de ma fille! Pour l'occasion, je lui ai confectionné cette petite tenue. 

Pas évident de coudre pour un bébé! (et encore moins de le photographier!) J'avais déjà réalisé le pantalon Dalton (La maison Victor) pour des cadeaux de naissance mais à part cela, l'univers de la couture pour bébé m'était totalement inconnu. Leurs proportions et leurs contraintes sont si différentes des nôtres! Est-ce que la tête passe? Est-ce pratique pour changer la couche?

J'ai eu la chance de recevoir de très beaux et très nombreux cadeaux de naissance. Certaines personnes ont hésité à offrir des vêtements sachant que j'en cousais. En réalité j'ai été ravie d'en recevoir! D'une part comme nous ne voulions pas connaître le sexe du bébé avant la naissance je n'avais pas pu prendre d'avance. D'autre part, une fois que bébé est arrivé, entre le quotidien, les préparatifs du mariage et le déménagement à Maurice, je n'ai pas eu le temps de coudre pour elle! 

Le baptême étant une occasion spéciale, j'ai quand-même trouvé un moment pour lui faire une petite tenue. En tant que digne héritière de la famille Par Issy, elle ne pouvait pas porter autre chose que du homemade ce jour-là!
_MG_0397

 Il s'agit du modèle Angel de La Maison Victor (mai/juin 2016).

Comme je n'avais pas encore la notion des tailles et que je ne savais pas trop quelle serait sa vitesse de croissance j'ai attendu le dernier moment pour lui coudre ce vêtement. Comme d'habitude j'ai au préalable fait une toile. Elle avait deux mois et demi le jour de son baptême j'ai choisis la taille 3 mois qui s'est avérée parfaite.

Le liberty a été choisi aux Tissus Reine par sa marraine. 

Avec le recul je ne suis pas satisfaite du bloomer. Il allait parfaitement à la petite fille du magazine mais sur la mienne (moins potelée), il est trop bouffant. Joviana m'a offert une petite tenue ravissante en cadeau de naissance et je crois que la prochaine fois que j'aurais à coudre un bloomer j'utiliserai pour le même patron qu'elle (modèle Mirza de chez Ikatee), plus adapté à la morphologie de ma fille. 

En revanche j'adore le petit haut. Au lieu de l'ourlet préconisé autour des manches dans les explications j'ai opté pour un roulotté à la surjeteuse. 

Sur cette photo on aperçoit le petit bandeau assorti.

_MG_0395Bien sûr Madame a son étiquette car ce n'est certainement pas le dernier vêtement que je lui confectionnerai!

_MG_0394J'ai cousu deux fois la même tenue pour avoir du rechange en cas d'incident de couche.

Voici le carosse prévu pour son entrée à la mairie (plus charmant que sa pousette Bébé confort)! Nous avons acheté ce landeau sur le bon coin à des gens charmants. Bien qu'ils y aient promené leurs 4 enfants il était en parfait état. Mon père a fait briller les chromes. J'ai recouvert le liseret jaune par du feutre indélibile bleu marine. Les noeuds sur les côtés sont en papier crépon et ils sont accrochés par des chutes de tissus du même liberty que la tenue de ma fille. Ma tante, l'As du crochet, a tricoté des fleurs pour les enjoliveurs.

_MG_0347Nous avions prévu de l'entourer d'un gros noeud en tulle mais cela cachait le landeau donc nous l'avons finalement mis à l'intérieur. Voilà donc à quoi a servi le fameux tulle rose...

_MG_0364Ce landeau ne vous rappelle rien? 

landau-charlotte2

Malheureusement, de même que la veille jusqu'à une heure du matin, notre petite a été prise d'une crise de pleurs juste en arrivant à la mairie car son petit ventre lui faisait mal. 

_MG_0203 copie CharlesC'est donc dans ce landeau de "tuning" qu'après s'être calmée que son parrain et sa marraine l'ont conduite à la mairie. Ils nous ont même fait la surprise d'une chorégraphie répétée en cachette pendant que nous décorions la salle.

Chanceuse!

_MG_0523

Posté par Clarence And Co à 20:07 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,

09 septembre 2017

Robe de mariée en vue Par Issy! Modèle Burda 6777

_MG_0216

La voilà, fruit de tant de travail, de doutes et d'insomnies!

Contrairement à Nathalie Portman dans le clip pour Miss Dior (ma source d'inspiration pour cette robe), je n'ai pas dit non au dernier moment!

CREDIT: ANTON CORBIJN FOR CHRISTIAN DIOR PARFUMS

_MG_0209

Quand mon homme m'a vue sortir de la voiture devant la mairie il m'a dit: "Tu es magnifique" et dans la foulée "Et tes chaussures sont top!". 

J'ai cousu ma robe au mois de juillet, alors que lui était déjà à Maurice pour le travail. Quand il est arrivé en Bretagne début août il a vu passer un morceau de tulle rose (vous verrez plus tard à quoi était destiné ce tissu). Il m'a semblé un peu inquiet et m'a demandé à quoi cela servait. J'ai volontairement entretenu le doute en lui expliquant que cette matière servait à donner du volume aux robes... Je sais qu'il craignait que je porte de la couleur! Mon père avait aussi peur que ce soit un modèle sans bustier. Tous deux ont été rassurés!

Plus tard, quand j'ai demandé à mon homme s'il avait été surpris par ma robe il m'a dit que non, bizarement ça lui avait paru naturel de me voir avec, que cette robe c'était tout moi. Personnellement, je ne me serais vue dans aucun autre modèle. 

Je ne suis allée dans aucun magasin,de robes de mariées car c'était un défi couture que je tenais à relever et une belle aventure familiale. De plus, j'ai tendance à penser que dans ce genre de commerce, c'est un peu comme dans les magasins pour bébé ou encore les pompes funèbres, on profite de la charge affective des objets pour vous les surfacturer. En tout ma robe (hors bijoux, lingerie et chaussures) m'a coûtée environ 250 euros. J'ai hésité à donner son prix car pour certaines personnes il faut que ce soit cher pour que ce soit beau. Je pense que sur ce blog les couturières sauront faire preuve de bienveillance. 

_MG_0226

_MG_0225

 Sur ce cliché on voit bien le dégradé de fleurs. 

_MG_0224

 Cette série de photo posées a été organisée le lundi suivant le mariage. Elle ne pouvait avoir lieu plus tôt car je ne voulais pas que mon amoureux découvre la robe avant le jour-J. De plus, le mardi 15 août était ferié et je quittais la Bretagne pour l'océan indien dès le mercredi. 

Le bouquet n'est pas tout à fait le même que celui du jour J, lancé et attrapé par une future mariée! Ce sont les mêmes fleurs, des callas, mais celles-ci ont été décrochées du lustre qui ornait la salle. Le vrai bouquet que vous verrez sur les photos du jour J était d'une composition plus sophistiquée, en cascade et surtout il n'était pas orné d'un ruban mais une feuille roulée qui liait les fleurs entre elles. J'ai choisi ce bouquet épuré et contemporain car ma robe était déjà un bouquet de fleur en soi! Les fleurs étaient "blanc pur" - bien que cela ne se voie pas trop sur la photo - comme la robe.

De même que Pierre Soulage avec le noir, pas facile de choisir son blanc parmi toutes les nuances existantes! Pour que celui-ci ressorte bien, il fallait être un peu bronzée. Juillet ayant été particulièrement pluvieux en Bretagne j'ai dû aller faire deux séances de tanning à l'institut Grain de Beauté à Perros. Le tanning consiste à appliquer un autobronzant avec un puvérisateur dans une sorte de douche. Moins nocif que les UV, plus rapide mais aussi plus éphémère, c'était la meilleures solution pour moi! Un mauvais tanning peut laisser des tâches donc j'avais déjà testé l'institut l'an passé pour les photos des invitations. 

_MG_0221

 Concernant la lingerie, j'ai opté pour une culotte gainante wacoal pour lisser mon ventre post-grossesse et j'ai porté le soutien-gorge strapless de Wonderbra couleur chair, le meilleur ami des robes bustier. Dans la voiture qui me conduisait à la mairie, je pouvais à peine respirer en position assise, mais ensuite la robe / la culotte gainante se sont un peu détendues et c'était plus supportable. J'avais peur que le soutien gorge dépasse un peu de la robe mais tout s'est bien passé car je l'avais placé assez bas et je pouvais compter sur la matière adhérente pour qu'il reste à sa place. Je me suis entraînée à allaiter avec ma robe avant le jour J et cela s'est fait sans problème en pliant la partie haute du bustier.

_MG_0141

Je n'ai pas porté de voile car cela a toujours évoqué pour moi les mariages religieux et que nous nous sommes unis civilement. En revanche j'ai été fidèle à ma religion: les chaussures. C'est au rez-de-chaussé des Galeries Lafayette, lieu de perdition, que j'ai succombé à ces escarpins roses vernis à bout pointus. Ils correspondaient à l'esprit années 50 / 60 de la robe. Leur couleur flashie relevait l'ensemble et donnait un style plus moderne à la tenue. J'aurais souhaité des talons un peu plus hauts mais au moins je n'ai pas eu mal aux pieds!

J'ai décidé d'assortir mon vernis et mon rouge à lèvres à mes chaussures fuchsias. La couleur des lunettes a aussi été choisie en fonction de cela. 

_MG_0326

_MG_0246

Pour ce qui est des bijoux, je n'ai pas porté de collier. Tout ce que j'essayais faisait trop traditionnel et puis ce n'était pas très pratique pour prendre mon bébé contre moi car à 2 mois et demi, elle ne tenait pas sa tête. 

En revanche j'ai opté pour les boucles d'oreilles de chez Marco Polo à Tréguier. Elles ressemblaient à celles que j'avais enviées sur une pub Dior (je suis une victime de la pub!):

star-24-tv-jennifer-lawrens

Tout comme la robe, on restait dans l'esprit Dior en associant le traditionnel avec les perles, grand classique pour une mariée, mais avec une forme moderne. De plus, ces boucles étaient aussi jolies devant que de dos. 

_MG_0245

Concernant la mise en beauté, j'ai fait confiance à Katell et Audrey du salon Vincent à Saint Quay Perros. Elles ont su comprendre mon style et me donner bonne mine alors que j'avais un teint de papier journal (ma petite, plutôt calme habituellement, a pleuré jusqu'à 1h du matin la veille du mariage). Elles ont su me donner confiance en moi alors que depuis l'accouchement je me sentais un peu vulnérable question estime de moi. Elles se sont même déplacées à la maison, ce qui m'a bien rendu service car mon bébé déteste la voiture et que chaque déplacement est un challenge. Elles ne le font pas systématiquement mais comme mes parents habitent près de chez elles, j'ai eu cette chance!

Ce sont elles aussi qui ont mis en beauté toutes la team de filles de Par Issy!

_MG_0110

L'île Renotte est un très bel endroit que mon père avait repéré depuis longtemps pour nos photos posées. Ce lieu se situe à Trégastel, sur la Côte de Granit rose. Dans une région où on peut avoir les 4 saisons en une seule journée nous avons eu de la chance avec la météo! La lumière dorée de 16h a fait le reste.

_MG_0168

Mention spéciale pour ces pancartes. Mon père les a construites, mon homme a décalqué les motifs et j'ai fait la peinture. Nous en avons réalisé 13 au total! A raison de deux heures de travail par pancarte, je vous laisse faire le calcul... Au moins personne ne s'est perdu!

_MG_0283

En route vers de nouvelles aventures avec notre baby girl sous le bras!

Demain je vous montrerai sa petite tenue de baptême qui a eu lieu le même jour que notre mariage.

Sur cette photo, j'ai l'impression de ressembler à ce dessert glacé que l'on mangeait chez ma grand-mère!

Parce que Par Issy on ne se prend pas trop au sérieux voici l'envers du décor... A la fin nous étions tous très contents de retrouver notre pyjama et nos chaussons!

_MG_0261Je vous laisse imaginer l'état de la robe après un mariage + une séance photo dans le sable... Nous avons fait un test de lavage en machine sur une chute de tissu. Ce fut un succès. Maman a pu laver ma robe à la maison, ce qui m'a évité une facture de pressing! Top jusqu'au bout cette robe!

Par Issy le feuilleton continue car en plus de la tenue de baptême de ma petite fleur il me reste les robes du soir à vous montrer (la mienne et celle de ma belle-soeur), les photos de la fête (déco, ambiance...) ainsi que nos tenues du retour de noce! 

 

Posté par Clarence And Co à 09:12 - - Commentaires [67] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 septembre 2017

La robe de mariée, making of

_MG_0212

Petite, je rêvais déjà de coudre des robes de mariées. J’achetais des magazines spécialisés et j’en fabriquais à ma manière à l’aide de vieux rideaux et de fripes trouvées chez « Kiloshop » à Brest. Mon père me prenait déjà en photo dans le jardin ! Adolescente, j’ai aidé une amie de ma mère à confectionner la sienne.

Il était donc hors de question pour moi d’acheter ma robe de mariée dans un magasin.

Ce mariage était pour moi l’occasion de faire de mon rêve une réalité mais en même temps un grand enjeu pour ma carrière de couturière amatrice ! Si tout se passe bien, je n’aurais pas l’occasion de recoudre ce vêtement. Je n’aurais qu’une robe, LA robe et je n’avais pas le droit à l’erreur.

Ma détermination a cependant été mise à rude épreuve.

Pour commencer le hastag « jecoudsmarobedemariée » est peu fourni et montre quelques photos de coupons classés « affaire sans suite ». Certaines personnes sacralisent ce vêtement ou bien doutent de leurs capacités en couture et n’osent pas se lancer à le coudre elles-mêmes.

Pourtant, vous verrez qu’il n’est pas nécessaire de dépenser beaucoup d’argent ni d’avoir beaucoup de technique pour obtenir un résultat satisfaisant quand on choisi une coupe appropriée et un joli tissu.

Pour être belle et se sentir bien dans sa robe le jour J il est important de la choisir en fonction de son style et surtout de tenir compte de sa morphologie.

Depuis toujours je me voyais dans une robe sirène et puis il y a eu CE tissu. 

_MG_9953

Posé seul sur une étagère du rayon mariées des tissus Reine, à l’écart des autres dentelles plus classiques, il m’a tout de suite tapé dans l’oeil. Il se trouve qu’à cette période la pub pour le parfum Miss Dior était diffusée en boucle à la télé et la robe de Nathalie Portman (voir la vidéo par Issy) m’a semblée faite pour ce tulle brodé de pétales. Quand je suis tombée sur ce patron burda qui en était la réplique exacte je me suis dit que c’était un signe du destin !!! 

_MG_0221

Cette robe était parfaite :

-         C’était à la fois une robe de princesse avec un bustier et une traîne comme en rêvent la plupart des petites filles.

-          mais également une robe originale (parce que depuis que je suis une petite fille je n’ai jamais aimé faire comme tout le monde) de par le choix du tissu.

-         enfin, elle m’a semblé parfaitement adaptée à ma petite taille. En effet, le fait qu’elle soit plus courte devant évite de tasser ma silhouette contrairement à une robe « meringue ».

C’était il y a deux ans. Je me suis donc empressée d’acheter ce patron chez Self tissus à Lannion. Ma mère me déconseillait d’acheter mon tissu trop tôt de peur que le blanc jaunisse. Cependant, une fois n’est pas coutume, je ne l’ai pas écoutée et j’ai bien fait car quelques mois après mon tulle était épuisé et n’ai jamais réapparu. Quant au satin pour la doublure, dans un souci d’économie j’ai opté pour un tissu milieu de gamme. J’avais besoin d’une certaine tenue mais pas nécessairement de la qualité d’un satin duchesse qui, avec le poids des pétales, aurait peut être été trop lourd. De plus, mon satin ne serait pas directement visible puisque que couvert de tulle.

J’ai immédiatement décalqué le patron en taille 36 et réalisé une toile dans le même satin que celui acheté pour la robe car il n’était pas très couteux et j’avais besoin de me rendre compte du tombé de la robe. J’ai réuni l’ensemble de la mercerie nécessaire, tout était ok.

Ce que j’ignorais à l’époque c’est que mon fiancé fraîchement expatrié en Afrique reviendrait en France pour raison de santé. Ce fut le déclic. Puisque nous allions vivre dans le même pays pendant plus d’un an, c’était l’occasion d’avoir un enfant avec lequel je le suivrais ensuite à l’étranger quand il serait réaffecté. J’ignorais également quand Dame nature allait me faire ce cadeau. Finalement ma petite fleur est arrivée le 31 mai, soit deux mois et demi avant le mariage. Je n’ai pas l’habitude d’étaler ma vie personnelle sur ce blog mais dans cette occasion si particulière couture et vie personnelle sont inextricablement liées…

En effet, bien que je n’aie pas pris énormément de poids pendant ma grossesse et que j’aie perdu ces kilos rapidement, dans l’immédiat mon corps est malgré tout resté marqué au niveau du bas du ventre et l’allaitement m’a fait prendre une taille de bonnet. Comme je l’ai expliqué dans un article précédent, j’ai attendu le dernier moment pour commencer ma robe (18 jours avant le mariage exactement) dans l’espoir de rentrer dans ma toile mais en vain. Au moment de l’essayage, impossible de fermer complètement la fermeture ! Aie !

_MG_0217

 

Je ne voulais pas tout redécalquer en 38 par manque de temps et aussi parce qu’au niveau de la taille le 36 correspondait. Je ne voulais pas prendre le risque que le bustier tombe donc il fallait qu’il soit bien serré à cet endroit-là.

Pour aplanir le ventre donc j’ai investi dans une culotte gainante. Pour la poitrine, maman a dessiné sur mon dos la matière manquante pour nous rendre compte des modifications à apporter. Nous avons piqué cette technique à « Petits bonheur dans mon atelier ». 

_MG_0215

Sur les conseils d’une amie couturière de formation, Maman m’a suggéré d’ajouter des centimètres sous les bras à la manière d’un triangle. J’ai également ajouté 1 cm de part et d’autre de la fermeture éclair le long du dos pour plus de sécurité. Ces centimètres-là seraient faciles à retrancher s’ils s’avéraient finalement inutiles, contrairement au reste.

web0006

Comme je n’ai pas l’habitude de modifier les patrons, j’étais assez angoissée de voir le résultat. Une fois le tissu coupé il serait trop tard pour faire machine arrière, d’autant que je n’avais pas acheté de rab et qu’il ne se vendait plus en magasin ! Si j’échouais je n’avais aucune solution de replis à quelques jours du mariage…

J’en profite pour remercier ma mère et ma famille en général sans qui ce projet fou avec un timing si serré n’aurait pu aboutir. Non seulement j’ai été soutenue dans les moments de doute (« Est-ce que la robe va m’aller ? »), voire de désarroi (« Je n’y arriverai jamais ! Je n’ai plus envie de me marier») mais surtout ils se sont relayés pour s’occuper de ma fille et assurer le quotidien au dépend de leurs vacances.

Si j’ai pu être si bien entourée c’est parce que j’ai passé l’été chez mes parents QG de toute la famille Par Issy ! En poussant les meubles j’ai ainsi pu bénéficier de la surface au sol nécessaire à la découpe de mon tissu. Puis nous avons sorti la grande planche et les tréteaux que nous utilisons habituellement pour les repas de famille pour transformer tout le salon en un grand atelier. Le petit atelier de maman à l’étage n’aurait pas permis de manipuler d’aussi grands métrages. 

_MG_9957

J’en reviens au projet car celui-ci a évolué en cours de route. Une question me taraudait depuis le début et mes doutes se sont accentués après la grossesse : tous ces pétales en 3D n’allaient-ils pas me grossir ? J’ai eu la chance de tomber sur Kévin, un charmant étudiant en mode qui travaillait chez Self tissu pour l’été à qui j’ai fait part de ma question. Il m’a alors conseillé de découdre une partie des fleurs là où je ne souhaitais pas avoir de volume. Une idée de génie !

Restait à déterminer les fleurs à découdre et celles à conserver. J’ai dans un premier temps fait ce schéma avec un dégradé de fleurs :

_MG_0218

Puis pour que ce soit plus clair j’ai ensuite tracé les zones fleuries avec un marqueur sur ma toile.

_MG_0222

J’ai longuement hésité à laisser quelques fleurs au niveau de la poitrine comme on le voit sur cette photo.

_MG_9989

Personne n’arrivait à trancher à la maison. J’ai finalement décidé de toutes les retirer car j’avais peur qu’en les laissant la robe soit trop chargée et que l’on ne perçoive pas suffisamment le dégradé.

J’ai décousu les fleurs sur l’envers. J’ai utilisé des aiguilles pour repérer celles à conserver. 

_MG_9984

Pour découdre les fleurs je me suis armée d’un découd vite et de ciseaux cranteurs. En réalité les fleurs sont formées à partir de longs rubans de pétales « crantés » cousu au tulle sous forme d’arabesques. Pour éviter que l’ensemble ne se détricote j’ai dû découdre les fleurs en conservant une longueur de fil que je nouais à chaque fois pour l’arrêter. Puis je coupais le ruban à l’aide des ciseaux cranteurs. Ce travail minutieux à la main m’a pris au moins 4 jours !!!!

_MG_9982

A la fin on aurait dit que j’avais plumé un poulet !

_MG_9986

J’ai ensuite faufilé chaque pan de tulle au pan de satin doublure correspondant le long de chaque côté. Contrairement à la toile, j’ai choisi d’utiliser le satin sur l’envers car je ne voulais pas d’une robe brillante.

J’ai ensuite effectué quelques points à l’intérieur pour que le tulle reste bien relié à la doublure.

L’assemblage de la robe a ensuite été assez rapide car il s’agit d’un modèle à la coupe plutôt simple.

Il n’y a que 4 baleines en tout. Je m’étais déjà entraînée à en poser car j’en ai ajouté sur mes bustiers de Aime comme Magnétique (article par Issy). Pour cela je pose un biais sur mes marges de couture. Je viens ensuite le plaquer en piquant sur le côté et cela forme une coulisse où je glisse ma baleine. A préalable j’en ai fondu les extrémités pour éviter que les fibres en plastique ne piquent voire ressortent à travers la fibre du tissu.

Au-delà de l’aspect esthétique, le fait d’avoir retiré des fleurs m’a facilité la tâche au moment de la pose de la fermeture éclair invisible. L’unique enjeu a été d’obtenir des finitions parfaites. Je m’y suis donc reprise à plusieurs fois avant d’obtenir le résultat escompté.

J’ai ENFIN pu essayer ma robe et me rendre compté qu’elle m’allait !!! Joie, soulagement, euphorie, émotion !!!!

J’ai complété ma tenue par un jupon vintage qui avait pile poil la bonne forme. Il m’a suffit de le raccourcir devant et de finir l’ourlet par un roulotté à la surjeteuse pour une plus belle finition. Je ne souhaitais pas forcément une robe avec trop d’ampleur (les pétales lui donnant déjà un certain volume), mais il fallait lui donner une certaine tenue. D’autre part une amie qui s’est mariée il y a 2 ans m’a expliqué (et cela s’est confirmé lors des essayages) qu’il fallait forcément un jupon, ne serait-ce que pour éviter que la jupe ne vienne se coincer entre les jambes en marchant. Celui-là a parfaitement fait l’affaire. Si j’avais dû m’en confectionner un moi-même j’aurais certainement utilisé du fermalo, une matière synthétique spéciale souple mais avec beaucoup de tenue.

Je pensais en avoir terminé mais lors d’un ultime essayage nous nous sommes rendues compte d’un petit problème. Du fait que la robe soit ouverte sur le devant, l’envers du tissu (le satin brillant), se voyait à l’intérieur en bas des plis. C’en était trop pour moi et j’étais prête à jeter l’éponge quand super maman est intervenue ! Mon héroïne a utilisé les chutes de tissus pour en tapisser l’intérieurs de la robe aux endroits où le satin était visible. Le reste serait caché par le jupon.

Elle a tout cousu à la main pendant des heures, parfois jusqu’à très tard ! C’est lors de ces coutures nocturnes qu’elle a découvert les replay de « La robe de ma vie », une émission qui montre des femmes à la recherche de leur robe de mariée ! Il en ressort que le choix d’une robe de mariée est assez révélateur de son parcours personnel. Certaines mères rêvent pour leur fille de ce qu’elles-mêmes n’ont pas pu avoir jeune et imposent leur choix, d’autres sont influencées par leurs amies, ont peur du jugement de leur entourage…pour ma part j’ai été très heureuse de partager ces moments avec ma mère. La couture de cette robe a été à l’image de notre relation, une belle complicité basée sur la complémentarité et surtout beaucoup d’amour !

Demain, c’est le grand jour, vous verrez le résultat de toute cette épopée !

Posté par Clarence And Co à 16:30 - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags : , ,

Par Issy le marié (Aime comme Macadam + lavallière + noeuds paillon)

117264438

 Jusqu'à présent, mon homme a surtout travaillé dans des bureaux et portait des costumes au quotidien. Hors de question pour lui de porter son bleu de travail le jour de son mariage! Il lui fallait quelque chose de différent. 

Lors du salon du mariage, il a craqué sur cette tenue de chez Johann. Nous avons trouvé que ce pantalon de couleur modernisait la traditionnelle Jaquette. L'ensemble étant hors de prix, nous avons cherché une alternative. 

C'est au magasin "Les deux oursons" à Paris qu'il a trouvé son bonheur. On y trouve des costumes à la location comme sa sa veste anthracite et son gilet gris clair (j'ai pensé à lui en faire un mais à 15 euros la location, cela revenait à plus cher d'acheter les fournitures pour le coudre). Certaines choses sont à acheter comme sa chemise à col cassé et ses boutons de manchettes. On y trouve même de l'occasion comme son chapeau haut de forme (anglais). Nous voulions faire les photos à la plage pour les invitations avec le risque de l'éclabousser. Il valait donc mieux l'acheter, d'autant que c'était un élément qu'il souhaitait garder en souvenir par la suite. 

Pour le pantalon, nous avons choisi Aime comme Macadam, un comble pour mon homme dont le travail est de construire des routes! Ce chino avait le style parfait. J'ai choisi la taille XL. 

J'ai eu énormément de mal à trouver la couleur que nous voulions. C'est finalement au tissus Reine que j'ai dégoté cette gabardine bleu claire. J'aurais préféré qu'elle contienne de l'elasthanne mais vu les difficultés que j'avais eu à trouver, je n'allais pas faire la fine bouche, au risque de me retrouver le bec dans l'eau comme le héron à la fin de la célèbre fable de la Fontaine...

Comme mon homme est très carré d'épaules, il évite les coupes droites pour les pantalons - sous peine de ressembler à un légo - et préfère les pantalons un peu slim. J'ai donc retaillé son Aime comme Macadam pour l'affiner. Le tissu n'étant pas extensible il a fallu que je veille à ce qu'il puisse quand même y passer les pieds. Comme j'avais peur du craquage de coutures lors de l'ouverture de bal nous avons acheté un autre pantalon dans le commerce. Il n'était pas de la même couleur mais il serait là au cas où... La semaine du mariage, le marié a fait quelques balades en poussette dans le quartier vêtu de son pantalon histoire de l'assouplir et avec ses nouvelles chaussures pour les "faire". 

_MG_0233

J'ai particulièrement soigné les finitions mais je ne suis pas très satisfaite de la braguette que je trouve trop visible. Je pense avoir suivi les instructions du patron mais je dois certainement avoir raté quelque chose. De manière générale je déteste coudre les braguette et la pression liée au fait qu'il s'agisse de la tenue du marié n'a rien arrangé.

Je suis en revanche contente des mes poches passepoilées. Monsieur en a demandé deux. Je n'ai pas cousu celles du modèle. J'ai préféré utiliser le tuto de La filoute. J'ai d'abord réalisé plusieurs essais sur des chutes de tissu avant de me lancer. Pour ce qui est de la doublure de poche, je l'ai fait monter jusqu'à la ceinture et je l'ai "coincée" dans la couture de celle-ci. C'est une astuce que j'ai apprise grâce à la vidéo "Apprendre à coudre un pantalon" d'Artesane. J'y ai ajouté une bride. Pas facile de savoir de quelle longueur la coudre pour qu'elle ne tire pas sur la poche, sans pour autant que celle-ci baille... J'ai à nouveau fait plusieurs essais.

_MG_0229

Finalement le pantalon a survécu à la l'épreuve de la piste de danse et aux accrobaties en tous genre!

117270032

Pour ce qui est des accessoires, nous avons choisi de ne pas ajouter de pochette sachant qu'il y aurait une boutonière et que cela aurait fait doublon. 

Monsieur a tenu à fabriquer lui-même sa lavalière et les noeuds papillon pour les hommes de sa famille et son témoin. J'ai encore une fois eu un mal fou à trouver le tissu. C'est finalement au rez-de-chaussée au milieu des tissus kitsch du marché Saint Pierre que j'ai déniché ce taffetas. Ni trop brillant, ni trop terne et à 4 euros le mètre, il était le candidat idéal!

117264455

Nous nous sommes basés sur la lavallière qu'avait porté son témoin lors de son propre mariage. Nous le remercions de nous l'avoir prêtée car je ne souhaitais pas investir dans un patron qui n'aurait servi qu'une fois. Ce n'est pas le genre de chose qu'on porte très souvent...

Par souci d'économie, j'ai fabriqué le pique à lavallière à partir d'élements trouvés à la Droguerie. Un point de colle m'a fait économiser environ 25 euros par rapport à un pique du commerce. 

117269553

_MG_0155Pour les noeuds papillon, nous nous sommes basés sur le tuto de Barnabé aime le café. Nous avons affiné le morceau central et allongé le tour de cou. Au bout de quelques aiguilles plantées dans le tissu il m'a demandé "Et toi, tu aimes faire ça?". Il avait déjà fait un peu de couture mais avec une machine mécanique et avait des réflexes à l'ancienne du type planter son aiguille en faisant tourner la roue du côté... Pour la découpe du tissu, il a fait  un dessin technique à la manière d'un ingénieur. C'était attendrissant de le voir coudre comme un débutant, lui qui est si à l'aise avec sa scie et sa perçeuse! Il a été très courageux car il a dû répéter l'opération 4 fois (un noeud papillon pour son père, ses deux frères et son témoin)! La couture s'est étalée sur plusieurs soirées car il rentrait vers 19h30 du travail et comme nous vivions en appartement nous ne pouvions pas faire de bruit avec la machine trop tard... En tous cas même si ce projet lui a donné du fil à retordre, le résultat était top! Peut-être le fait qu'il soit un arrière, arrière, arrière ... petit fils du créateur des fils DMC y est pour quelque chose!

_MG_0459

 Beaux comme des camions!

Posté par Clarence And Co à 06:47 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,


06 septembre 2017

Tuto maison pochette python

_MG_0913

_MG_0914

 Pas toujours facile de trouver l'accessoire idéal à assortir à sa tenue de mariage. On trouve tout un tas de pochettes sympas dans le commerce mais une fois sorties du magasin on se rend compte qu'en plus du tube de rouge à lèvres on a besoin d'y mettre son portable, son portefeuille, un paquet de mouchoirs en cas de larmes... bref, ces pochettes sont souvent trop petites. De plus, on ne sait jamais quoi en faire au moment du cocktail quand on a besoin de ses mains.

_MG_web0113

 Je me suis donc confectionnée une pochette sur mesure et assortie à mes chaussures! Je vous en propose le tuto.  

Fournitures:

76 cm de simili cuir
53cm de doublure en tissu
1 fermoir aimanté
2 anneaux demi-lune de 2 cm
2 rubans de 5 cm 
une lanière de sac d'1,20m avec 2 mousquetons (ici une chaînette)
2 carrés de toile thermocollante de 2 cm

schéma laurence

Couper un rectangle de simili de 34 cm de largeur par 76 cm de longueur.
Couper un rectangle de doublure de 34cm par 53 cm. 
Sur l'envers du simili, tracer l'emplacement des fermoirs (voir schéma).

_MG_0012

Thermocoller les carrés de toile sur ce marquage. Attention utiliser une patte mouille pour éviter de brûler le simili...mieux vaut faire un essai sur une chute. Couper des fentes dans le simili. 

_MG_0014

Poser les fermoirs.

_MG_0016

_MG_0017

Plier le grand coté du simili en 2 (endroit contre endroit). Positionner les 2 rubans de chaque cotés (voir schéma) toujours endroit contre endroit en insérant les anneaux.

_MG_0018

Puis piquer chacun des cotés.
Plier la doublure en deux endroit contre endroit par le grand coté puis piquer de chaque coté en laissant une ouverture de 10 cm  sur un des cotés.
Dégarnir les angles puis applâtir les coutures au fer pour la doublure et avec la main pour le simili.
Retourner la doublure et la glisser dans la pochette endroit contre endroit épingler et piquer tout le pourtour de la pochette.

_MG_0020

Retourner la pochette par l'ouverture laissé dans la doublure. Fermer cette dernière par des petits points à la main puis glisser la doublure en place dans la pochette.

_MG_0028

La pochette est terminée vous pouvez si vous le souhaitez accrocher la sangle aux anneaux ou la porter à la main!

Posté par Clarence And Co à 16:11 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

Par Issy la maman! Robe Jasmin "Dessine-moi un patron", veste Chloé et pochette maison

_MG_web0118

J'ai mis un certain temps à trouver la robe que je voulais porter au mariage de ma fille, mais j'en ai mis encore davantage à trouver le tissu. Je voulais AB-SO-LU-MENT porter de l'orange, ma couleur fétiche. C'est une couleur plutôt rare dans les magasins de tissus et je trouve souvent les modèles proposés trop ternes. C'est au Gentleman du coupon que j'ai finalement trouvé mon bonheur, mais ce coupon coup de coeur a failli rimer avec horreur!
La toile réalisée avec un tissu acheté chez emmaüs était parfaite. Grâce à l'elasthane qu'il contenait je n'ai pas eu besoin de coudre de fermeture éclair. C'est donc toute confiante que je me suis lancée dans la confection de ma vraie robe dans cette crêpe qui contenait aussi de l'elasthanne. 
Le cauchemar a commencé quand j'ai décidé de coudre ma robe à la surjeuteuse. A cause de l'épaisseur mon tissu formait des bosses. Du coup j'avais du mal à faire coincider les pinces. 
Pour faire de cette robe toute simple une robe de cérémonie j'ai ajouté un passepoil doré à l'encolure. A cause de l'épaisseur de mon tissu, la pose a été compliquée...rien n'allait !

_MG_web0121

_MG_web0122

Comme le coupon mesurait 3m  j'ai  décidé de me coudre une nouvelle robe à la machine cette fois.

Pour me sentir à l'aise dans ma robe j'ai voulu la porter un peu avant le jour J et, horreur, elle est ressortie de la machine à laver recouverte de petites peluches. J'ai dû les retirer une à une...

J'ai fini par pouvoir porter cette robe mais j'avoue que je ne l'ai pas appréciée! Comme j'avais prévu le tissu pour la veste et déjà acheté mes chaussures je n'ai pas pu renoncé à mon projet faute de temps pour trouver un tissu de la même couleur!
Le patron de la robe Jasmin est bien taillé et les explications très claires. Ce modèle est accessible aux débutantes et rapide à réaliser quand  on choisi le bon tissu!
Robe Jasmin taille 42:1,50m de tissu et 1,10 m de passepoil doré

_MG_web0113

En Bretagne le temps peut varier au cours de la journée c'est pourquoi j'ai décidé de prévoir une veste. J'ai choisi le modèle Chloé parce que je ne souhaitais pas porter de veste courte sur ma robe et j'aimais ces manches 3/4.
Cette veste est issue d'un des premiers magazines LMV. A l'époque nous avions un peu de mal à comprendre leur tableau de mensurations. Depuis nous avons compris qu'il fallait que nous choisissions une taille en dessous de notre taille habituelle. C'est donc pour cette raison que j'avais dans "mon musée des toiles" une veste Chloé en taille 36 réalisée pour ma fille (j'ai bien sûr dû lui retailler une 34 pour elle). En essayant cette veste taille 36 je me suis aperçue qu'elle était "presque bonne". Je me suis donc lancée, j'ai cousu cette veste en 38 et c'était parfait! J'ai choisi de la doubler.
Veste Chloé taille 38: 1,80m de tissu acheté au gentleman du coupon, un reste de doublure

_MG_0821Le soir venu j'ai été ravie de trouver ma veste pour me réchauffer un peu! 

Ce jour-là je portais également un chapeau. Je n'en voulais pas au début mais ma fille m'a dit qu'en tant de maman de la mariée je me "devais" d'en porter un, ne serait-ce que pour qu'on ne me prenne pas pour une simple invitée. Elle était allée au mariage d'une amie où la maman avait été si discrète qu'elle n'avait jamais su de qui il s'agissait. Pourtant je pensais que ce serait évident, la maman de la mariée était forcément la plus stressée! Finalement j'ai été très zen le jour J. Quand les choses sont bien organisées en amont il n'y a plus qu'à se laisser porter. De toute manière la journée passe si vite qu'on n'a pas le temps de se poser trop de questions! Vous apercevrez donc mon couvre-chef sur les photos des articles suivants! 

Restait à savoir où je mettrais mon paquet de mouchoirs... Ne trouvant pas mon bonheur dans le commerce, j'ai cousu une pochette faite maison dont je vous présenterai le tuto!

 

 

Posté par Clarence And Co à 15:58 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,

Qui dit cérémonie réussie dit Robe Toupie (Eglantine et Zoé)

Sophie,la belle fille Par Issy:

"C’est en voyant le mariage de ma belle-sœur se préciser au fil des mois que je me suis mise à réfléchir à la contribution DIY que je pourrais apporter. Au départ je me suis dit que je réaliserai ma robe pour la cérémonie, puis en échangeant avec la team « Par Issy » nous nous sommes dit qu’il me fallait AB-SO-LU-MENT une deuxième robe pour danser toute la nuit. Et puis tant qu’à faire pourquoi ne pas confectioner la robe du lendemain ? Comme par hasard à ce moment-là de l’année, le salon CSF ouvrait ses portes pour son édition 2016.  Ni une, ni deux nous voilà parties arpenter les allées du salon pour trouver les patrons qu’il nous fallait pour être à la hauteur de l’évènement !

_MG_0072

Ma belle-sœur connaissait déjà la créatrice de la marque Eglantine et Zoé, elle avait notamment pu réaliser le top "vagabonde" pour elle et pour moi. Elle a repéré le stand lors du salon CSF et notamment le modèle « sarbacane ». J’étais initialement partie pour coudre ce modèle, mais quelques temps après, j’ai découvert le modèle de la robe « toupie ». La délicatesse et l’élégance des détails m’ont conquise.

_MG_0070

J’ai trouvé ce piqué de coton au magasin « tendance tissus » de Lannion. La team «  Par Issy » m’a bien conseillée car en tant que débutante il peut être difficile de repérer le tissu idéal qui conviendra le mieux au modèle. De plus la couleur m’a demandé un temps de réflexion, moi qui étais en plein dans ma période « Camaïeu de bleus ».

_MG_0077

Je ne regrette pas du tout le choix ni du modèle ni du tissu. Le modèle est très simple à réaliser et les explications sont très claires. Toutefois je n’ai pas utilisé les pièces pour réaliser les enformes au niveau des manches car mon tissu a suffisamment de tenue. J’ai simplement réalisé un « rentré » sous l’emmanchure et un ourlet sur la tête de manche. En revanche j’ai réalisé la parmenture au niveau du col du devant et du dos afin d’avoir une finition impeccable. Le tissu quant à lui était très agréable à coudre.

Un modèle qui risque de se retrouver à nouveau sous le pied de ma machine à coudre tant il est agréable à réaliser à tout point de vue ! 

_MG_0066

J'ai également réalisé le petit sac qui accompagne cette tenue. Il s'agit du modèle Lido de chez Malice (le plus grand modèle) que j'ai cousu à partir de chutes de chez Malhia Kent. Trop petit pour servir réellement de sac à main mais suffisamment grand pour y mettre son portable, ses clefs et sa retouche maquillage, il est une alternative à la pochette dont on ne sait pas toujours quoi faire quand on a besoin de ses mains. En effet, le Lido est pourvue d'une petite chaînette qui permet de le porter à l'épaule. Dans l'euphorie, nous avons oublié de la photographier en détail mais on l'aperçoit sur la dernière photo. "

Robe toupie en 38 en 140 cm de laize : 1m20 de tissu. 

Posté par Clarence And Co à 06:13 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 septembre 2017

Nos 2 be 3 en liberty (Chemise Aime comme Marie)

Dès l'été dernier, nous avons commencé à repérer les costumes au BHV Homme. Mon plus jeune fils nous a servi de mannequin et le bleu est tout de suite apparu comme une évidence: tendance et approprié pour l'été, contrairement au noir qui lui donnait l'allure d'un serveur! Quand ont commencé les soldes de cet été, nous savions exactement ce que nous voulions, ce qui nous a permis de trouver le même modèle dans les 3 tailles. Pour ce qui est des chaussures en revanche, chacun a choisi une paire en accord avec sa personnalité / son âge, de manière à pouvoir les reporter par la suite. 

Comme les hommes de la famille n'ont pas l'habitude de porter des costumes, des cravates ou des chemises blanches il fallait complèter cette tenue par quelque chose de plus fun. C'est alors que l'idée du liberty nous est apparue.

_MG_0064

Pas évident cependant de faire son choix parmi tous les tissus existants: la densité, la taille et surtout la couleur des fleurs étaient à étudier. J'ai finalement trouvé ce liberty Emma and Georgina bleu chez Cousette.

_MG_0824

Pour ce qui est du patron de la chemise, vous le connaissez bien, c'est l'éternel Aime comme Monsieur. Une taille S pour mes deux frères (dont une avec des manches rallongées) et une taille M pour mon père.  

J'en profite pour rendre hommage à mon papa (razzi) qui a réalisé l'exploit d'être à la fois papa et razzi le jour du mariage de sa fille. Pas facile de prendre les photos et de profiter de la fête en même temps!
Parmi les clichés présentés lors des articles sur le mariage, certains ont donc été pris le jour même (comme la photo ci-dessous) et d'autre lors de shootings complémentaires (comme la photo ci-dessus prise à la plage) quand c'était nécessaire. La journée est passée si vite, nous ne pouvions pas nous attarder sur le détail d'une poche ou d'un imprimé alors que nous avions tant d'invités dont il fallait profiter!

IMG_6807

Les photos pour le blog sont un peu particulières. Nous choisissons des fonds neutres qui mettent en valeur le vêtement. En général nous prenons donc la voiture pour arpenter les environs et shooter plusieurs tenues les unes à la suite des autres. Une fois le tri fait, mon papa (razzi) les recadre de manière à ne pas monter nos visages en entier, dans le but de préserver un anonymat relatif mais aussi et surtout pour mettre en avant la vraie star : le vêtement.

Une fois n'est pas coutume nous allons faire une petite exception car nous voulions vous montrer les coiffures et les chapeaux qui complétaient nos tenues. Ce sera l'occasion d'arborer l'un des accessoires phares du mariage: les lunettes aux prénoms des mariés imaginés par mon chéri. 

Moins conventionnelles que le traditionnel paquet de dragées, indispensables pour supporter l'éblouissant soleil breton, ces lunettes personnalisées commandées sur internet reprennent le "logo" des faire-parts et ont été distribuées aux invités pour que tout le monde en ai plein la vue! 

_MG_0347

Chemise Aime comme Monsieur: 1,50 m de liberty + 12 boutons

Posté par Clarence And Co à 17:15 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

"Demoiselles" d'honneur

_MG_0803

Pas de mariage sans demoiselles d’honneur ! La plus jeune cousine et la filleule de ma fille ont accepté cette mission. Elles s'en sont acquitées avec beaucoup de sérieux comme on peut le voir sur cette photo en ouvrant le cortège pour porter les aliances jusqu'au bureau du maire. 

_MG_0207

En guise présentoir, nous avons percé des coquilles Saint Jacques de deux trous dans lesquels nous avons passé un ruban.

_MG_0054

Pour l’occasion, j'ai cousu 3 robes "Mini Demoiselle" de Louis Antoinette, deux en rose fushia pour les demoiselles d'honneur et une en rose poudré en plus pour ma propre filleule, qui est ma nièce, la fille de la tata en Xerea, donc la cousine de la mariée, bref, vous suivez toujours? 

J'ai réalisé une première toile en taille 12 ans (la plus grande taille proposée) mais c'était trop grand pour la première demoiselle d'honneur. C'est alors que j'ai proposé à sa grande soeur de l'essayer et elle lui allait parfaitement. Elle porte un petit 34 et rencontre des difficultés pour s'habiller en grande distribution donc cette robe tombait à pic car elle lui allait comme un gant!
Elle est tombée amoureuse de ce modèle à tel point qu'elle était prête à porter la toile réalisée en drap blanc! Il faut vraiment reconnaitre qu'elle était canon avec!
Restait à trouver LE tissu sachant qu'elle avait une idée de couleur dans la tête.....du rose poudré!
Elle ne pouvait pas nous accompagner pour la recherche du tissu mais nous a fait confiance lorsque sa mère et moi lui avons proposé ce magnifique jacquard à paillettes roses déniché à la boutique "Chez Annette" à Brest. C'est un tissu proposé dans le mag LMV de mars avril 2017 pour coudre la robe Esmée. Le mètre était assez cher mais c'est un très beau tissu idéal pour une robe de fête. En réalité il rend plus clair que sur la photo.

_MG_0818

_MG_0782

_MG_0781

Ma filleule adore sa robe... Elle l'a d'ailleurs portée à nouveau à l'occasion d'un autre mariage!
Il restait toujours les 2 demoiselles d'honneur à habiller... J'ai refait une toile en taille 10 ans pour l'une d'entre elle et c'était parfait. Je l'ai donc cousue dans un piqué de coton fucshia que ma fille a trouvé aux tissus reine. 

_MG_0822

La deuxième demoiselle d'honneur a la chance d'avoir une maman couturière. Elle tient d'ailleurs le blog CHICHE BOUMBOUM. Comme elle vit à deux heures de chez moi j'ai préfèré la laisser coudre la robe de sa fille car c'était plus pratique pour faire les ajustements nécessaires. 
Je n 'ai rencontré aucune difficulté pour coudre cette robe (à part une erreur de droit fil au moment du découpage du tissu, heureusement, j'avais un peu de marge!). Le livret d'explications est très bien fait, voire ludique. Le haut est entièrement doublé et on peut se reporter à un tutoriel pour la prise en fourreau sur le blog de Louis et Antoinette.

_MG_0762

_MG_0760C'est un modèle assez gourmand en tissu car la jupe a une grande envergure. Je vous laisse imaginer ce que cela a pu donner sur la piste de danse le soir venu!

_MG_0768

 Robe Mini Dademoiselle en taille 10 ans ou 12 ans 1,60cm de tissu et une fermeture de 40cm.

Posté par Clarence And Co à 10:01 - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 septembre 2017

Une Xerea pour la tata! (Pauline Alice)

_MG_0879

Quand on a su que ma fille allait se marier, les discussions des femmes de la famille ont rapidement tourné autour de notre tenue. Qu'allions nous porter? 

J'ai rapidement pensé que la robe Xerea que j'avais déjà cousue pour moi (article Par Issy) irait bien à ma plus jeune soeur. L'essayage de la toile nous l'a confirmé. Pas facile cependant pour elle de se projeter dans ce prototype en drap bleu ciel, il a fallu faire preuve d'imagination!

Lors d'une sortie à Brest nous avons poussé la porte de Chez Annette, une  jolie boutique qui vend de très beaux tissus. Les quantités sont limitées de manière à avoir un certain renouvellement. Les prix sont un peu élévés, mais la qualité se paie. 

Nous y avons découvert ce lin /coton bleu pailleté argent. Contrairement à de nombreux lins, celui-ci ne pique pas et ne se froisse pas. 

_MG_0900

 Nous avons pensé qu'un passepoil argenté relèverait bien cette tenue et lui donnerait un aspect précieux. 

_MG_0880

 Il existe de nombreuses combinaisons pour cette robe. Certaines couturières choisissent de réaliser les manches ou une partie des empiècements dans des tissus différents. D'autres ajoutent du passepoil entre la pièce milieu devant et les côtés devant. Nous avons opté pour une version sobre et élégante qu'il sera possible de reporter dans d'autres occasions.

_MG_0871

_MG_0881

 J'ai offert cette robe à ma soeur à l'occasion de son anniversaire.

_MG_0872Robe Xerea taille 40: 1,40 m de tissu et 85 cm de passepoil.

 

Posté par Clarence And Co à 05:59 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,

02 septembre 2017

Ma grand-mère bretonne en "Parisienne" (Louis Antoinette)

Comme promis, voici ma première invitée en cousu main : ma grand-mère !

_MG_0860

Nous avons choisi ensemble le modèle « La parisienne » de Louis Antoinette. Il s’agit d’un modèle assez habillé et en même temps moderne qui nous a semblé parfait pour un mariage. Je crois qu’elle aimé le fait que la robe ressemble à un ensemble en deux pièces car c’est ce qu’elle a l’habitude de porter.

J’ai déjà réalisé pour moi ce modèle à l’occasion du concours organisé par la marque (voir article Par Issy). Comme ma grand-mère a une taille de guêpe, elle a essayé ma robe en guise de toile et celle-ci lui allait parfaitement en 38 !

_MG_0866

Le tissu revient de loin. Initialement je l’avais acheté pour faire un pantalon au marié. Habituellement je n’aime pas acheter du tissu sur internet mais comme le bleu que nous avions choisi était si difficile à trouver, j’ai dû m’y résoudre. En définitive une fois mon colis reçu je me suis rendue compte que la matière n’était pas appropriée pour un pantalon. En revanche, il l’était parfaitement pour une robe car il contenait un peu d’élasthane ! Comme je sais que ma grand-mère adore le bleu, je lui ai donc proposé de faire sa robe dans ce tissu. Bizarrement, celui-ci a disparu pendant de longs mois entre Issy et la Bretagne avant de réapparaître miraculeusement sous une pile de coupons dans l’atelier de maman.

Cette robe a été assez rapide à coudre car le tissu était agréable. En revanche la rareté de la couleur limitée dans mon choix de doublure m’a obligée à en acheter une de mauvaise qualité. Celle-ci m’a donné un peu de fil à retordre car elle était très fine. 

Grâce à ma tante et mes cousines qui ont joué les reines du shopping, ma grand-mère a trouvé une veste du commerce pour aller avec la robe.

_MG_0867

Je lui ai prêté une pochette en simili beige que maman m’avait cousue pour un autre mariage (on la voit mieux Par Issy). Elle s'était pour cela basée sur un tuto de Beemade.

Vous ne trouvez pas qu'elle ressemble à Elisabeth II? 

_MG_0883 copie

Robe "La parisenne" Louis Antoinette taille 38 : 1,60m de tissu, 45 cm de doublure et un zip invisible de 60 cm. 

Posté par Clarence And Co à 06:53 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,

31 août 2017

Vous êtes invités!

Pour nous, la recette d’un mariage réussi, c’est un mariage qui ressemble aux mariés. Cela tombe bien car dans la famille nous aimons faire les choses nous-même ! Ce mariage, c’est un peu notre défilé de mode à nous car nous avons cousu au total une trentaine de vêtements pour l’évenement! Nous allons donc vous les présenter jour après jour.

A travers cette « fashion week » nous espérons vous faire partager un peu de cette belle fête particulièrement riche en émotions car elle marque un tournant dans notre vie. En effet, ce mariage s’est déroulé entre la naissance de ma petite fille fin mai et mon départ pour l’île Maurice il y a quelques jours. Cette journée du 12 août est donc particulièrement symbolique pour la famille Par Issy.

Je commencerai par le commencement : les invitations. 

_MG_0830

Concernant le contenu, il fallait d’abord valider tous les horaires avec la mairie, le traiteur etc… Comme nous avions créé un site pour le mariage il fallait terminer celui-ci afin de pouvoir en donner l’adresse sur l’invitation. Etant donné que nous voulions mettre sur ce site le lien vers la cagnotte en ligne pour les cadeaux de mariage, nous avons dû boucler le tout en même temps. Nous avons choisi la cagnotte Millemerci, la seule entièrement gratuite.

Au passage j’en profite pour expliquer que je n’ai reçu aucun avantage d’aucun de nos prestataires pour les citer dans ce blog. La plupart ne sont même pas au courant que je parle d’eux ! Je le fais totalement librement et dans l’unique but de donner des idées à d’éventuels futurs mariés. 

Pour ce qui est du texte des invitations, ce fut un vrai casse-tête. Comment trouver une manière personnelle de dire quelque chose d’aussi banal que « Vous êtes invités à notre mariage ». Quand on lit le résultat tout semble aller de soi mais cette fluidité apparente cache plusieurs heures de prise de tête ! D’autant qu’il a fallu différencier les invitations vin d’honneur, les invitations vin d’honneur + soirée et créer les faire-part simples (sans invitation) réclamés par ma belle-mère pour ses amis. En effet, dans un souci d’indépendance, nous avons souhaité financer notre mariage nous-même. Même si nous avons reçu des cadeaux de la part des familles, nous avons pu faire nos propres choix.

Pour la mise en page, nous avons finalement fait appel à Charlène, une illustratrice de talent qui nous a créé un faire-part sur mesure ! Nous avions une idée tellement précise de ce que nous voulions que nous n’avons trouvé notre bonheur chez aucune des entreprises repérées lors de notre sortie au salon du mariage de septembre porte de Versailles.

En effet, nous avons profité de mon essai coiffure / maquillage l’été dernier pour prendre des photos en mariés /plagistes. Ne me demandez pas où je suis allée chercher cette idée farfelue car je ne me souviens plus d’où cela sort mais toujours est-il que nous sommes allés au Beg Hent et que la marée montante nous a inspiré ces poses. Les invitations de mariage avec photos sont rares. On en voit surtout sur les faire part de naissance. Pourtant je trouve cela plus personnel qu’un simple texte.

Au fil de nos échanges, Charlène a su comprendre notre état d’esprit, s’est adaptée à notre style et nous a en même temps fait des propositions originales. Le résultat final a été à la hauteur de nos attentes. De la police d’écriture aux pictogrammes notre invitation est vraiment unique !

_MG_0842

_MG_0834rec

_MG_0837rec

A la réception des impressions, il a fallu monter le tout. Nous avons nous-même coupé puis collé les petites bandes de papier canson bleu, nous les avons percés à l’aide d’une perforeuse normalement conçue pour faire des trous de ceinture (seul moyen d’obtenir le diamètre voulu à l’endroit souhaité). Nous avons ensuite coupé les bouts de ficelles (lien vers le site cmachambre) puis nous en avons enduit chaque extrémité de Modpoch pour éviter qu’elles ne se détissent. Après séchage nous les avons fait passer dans les trous puis nous les avons noués. Enfin, nous avons réalisé le pli permettant l’ouverture à l’aide de la partie non coupante d’une lame de couteau à partir d’un tuto trouvé sur youtube.

Cela a l’air simple en théorie mais multiplié par 200 invitations + 40 faire parts, ces opérations nous ont pris un temps infini !!!! (sans compter le temps passé à réunir tout le matériel de papeterie et à faire des essais). Le congé de maternité est tombé au bon moment !

Enfin, pour l’expédition des invitations, il fallait évidemment être au point sur la liste des invités, récolter toutes leurs adresses, les noms de famille de chacun, notamment pour les conjoints de nos amis.

Par souci d’efficacité, nous avons inscrit notre adresse au dos des enveloppes grâce à un tampon personnalisé fabriqué par Flamingo; marque que nous avions repérée au dernier CSF. Nous avons utilisé une encre bleue et avant le séchage nous avons déposé de la poudre à embosser transparente. Placé à la chaleur au-dessus du grille-pain le tout fond et donne une écriture brillante en 3D. Au final je ne sais pas si cette opération aura été un réel gain de temps mais en tous cas je trouvais le résultat plus raffiné que ma propre écriture.

_MG_0943rec (1)

Pour les timbres, le cœur dessiné par Balmain nous a semblé tout indiqué, d’autant que ses rayures noire et blanche nous évoquait le drapeau breton, appelé le « Gwen a du » ( = « blanc et noir »). J'ai choisi de ne pas enlever les pourtours et d'utiliser le carré en entier car c'était plus coloré. Mon homme quant à lui a préféré la forme coeur pour les siennes.

_MG_0948

Je terminerai avec les enveloppes. Nous avons choisi le modèle Clairefontaine bleu pollen. Le mariage ayant lieu en Bretagne, nous souhaitions mettre en avant la fleur locale par excellence : l’hortensia. Monsieur ne voulant pas d’une déco trop féminine il a été très clair sur la couleur : une dominante de bleu clair avec une légère pointe de violet. C’est pour ce coloris que nous avons opté ; coloris que vous retrouverez dans mon article de demain. Je vous y présenterai la tenue de ma première invitée, ma grand-mère !

Posté par Clarence And Co à 15:33 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

03 août 2017

T-shirt Briar version 1

_MG_0100web

 Enfin, ça y est, la robe de cérémonie ainsi que la robe du soir sont prêtes pour le mariage! Reste à confectionner le jupon ainsi que les tenues pour ma petite. je profite de cet intervalle entre deux chantiers pour faire une petite pose et vous présenter une couture antérieure.

C'est chez Brin de cousette que j'ai découvert l'été dernier le sweat / T-shirt Briar de Megan Nielsen Patterns. De manière générale j'ai trouvé que le magasin proposait en plus des grands classiques des patrons originaux de marque peu connues. Il faisait une chaleur écrasante ce jour là et mon plus jeune frère a beaucoup apprécié de pouvoir y boire un verre de coca bien frais entre la capture de deux pokémons... 

_MG_0088

Je cherchais alors un patron de T-shirt basique pour aller avec tout et le modèle Arsène de Chez Machine n'était pas encore sorti. 

J'ai beaucoup aimé le fait que Briar soit plus court devant que derrière et le fait que le patron comporte plusieurs versions. J'ai opté ici pour la version 1 (T-shirt court / manches courtes) mais je pense que je le réaliserai également dans la version 2 (T-shirt court / manches longues). Je trouve que les versions 3 et 4 sont trop longues pour moi vu ma taille mais elles ont le mérite d'exister. 

_MG_0095

 Briar s'entend particulièrement bien avec ma jupe en cuir vintage. Le fait qu'il soit plus court devant permet de mettre en valeur les plis du devant sans devoir rentrer le top à l'intérieur au risque de créér un petit bourlet au niveau du ventre. 

Si vous regardez attentivement cette photo vous remarquerez que je n'ai pas respecté le droit fil pour les manches. J'ai coupé mes pièces à la perpendiculaire. Il se trouve que j'ai coupé Briar dans la chute de jersey chiné Stanys de chez Self tissus qui me restait après ma robe Camilla de La maison Victor et j'avais donc très peu de tissu. A propos de cette robe, j'en profiterai pour faire un point sécurité prévention.Celles qui me suivent sur instagram sont déjà au courant qu'il m'est arrivé un accident d'escalator dû à la longueur de cette robe. elle s'est accrochée entre deux marches au BHV. Je n'ai pas chuté mais j'aurais pu. Résultat, j'ai dû la raccourcir de quelques cm car même si le technicien venu me libérer a fait tout son possible, le bas a été un peu déchiré et graissé... Attention donc quand on porte du long!
_MG_0099T shirt Briar: 60 cm de jersey

Posté par Clarence And Co à 12:35 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

30 juillet 2017

Robe de mariée épisode 2

IMG_20170730_115117_442Un petit message pour vous tenir informés du feuilleton de l'été! 

Ici la robe de mariée avance bien. Pas facile d'adapter le modèle à ma morphologie de nouvelle maman mais avec l'aide de toute la famille le projet prend forme! 

Si tout va bien j'aurai terminé demain la robe pour la cérémonie. Le prochain objectif (dont je n'ai pas parlé dans le post précédent) sera une robe plus courte pour la soirée dansante ainsi que deux tenues pour ma fille. 

On y croit!

Posté par Clarence And Co à 19:53 - Commentaires [2] - Permalien [#]

25 juillet 2017

J -18, la future mariée commence sa robe!

_MG_9992bisDepuis toute petite j'ai toujours rêvé de coudre ma robe de mariée. Maintenant que j'ai trouvé le mari il ne reste plus qu'à passer à l'action!

Pourquoi attendre le dernier moment pour s'y mettre me direz-vous? Et bien parce qu'il y a un mois et demi j'ai eu la chance de devenir maman et que cela implique deux choses :

- Premièrement j'ai attendu un maximun de jours pour retrouver mon poids d'avant grossesse.

-Deuxièmement j'avais besoin que ma mère me relaie pour garder bébé et assure l'intendance pendant que je me consacre à mon ouvrage. Maintenant qu'elle est en congés, le projet va pouvoir avancer.

- Troisièmement, parce que je suis un peu kamikaze aussi...

C'est un défi un peu fou, mais on ne vit qu'une fois et normalement on ne se marie pas trop souvent alors zou!

Dans les prochaines semaines je continuerai à alimenter le blog avec des cousettes réalisées auparavant et photographiées la semaine dernière. Je vais être très occupée tout l'été aussi je vous présenterai probablement ma robe ainsi que les tenues de mariage homemade de toute la famille Par Issy en septembre. D'ici-là, souhaitez-moi bonne chance!

 

 

Posté par Clarence And Co à 17:50 - - Commentaires [26] - Permalien [#]

21 juillet 2017

Lisbonne bretonne

Pas facile de trouver du temps pour coudre entre ma baby girl d'un mois et demi, mon déménagement pour l'île Maurice et les préparatifs de mon mariage en août. Aussi les vêtements que je vais vous présenter cet été sont des réalisations antérieures que nous venons seulement de pouvoir photographier.

Il s'agit ici de la robe Lisbonne d'Anne Kerdilès que je trouve très féminine.
_MG_0001

 Maman a déjà réalisé cette robe pour elle et pour ma belle-soeur (voir articles Par Issy et par là).

C'est probablement le vêtement le plus facile et rapide à coudre de la terre à condition d'éviter les rayures, contrairement à moi! A chaque fois que je couds ce genre de jersey marinière, je me dis que ce sera la dernière et à chaque fois j'oublie et recommence... Ce sont sûrement mes gènes bretons!

Il s'agit d'un jersey un peu épais (idéal pour ce modèle) acheté au marché Saint Pierre. 

Les rayures m'ont obligée à être particulèrement attentive lors de l'élaboration de mon plan de coupe, d'autant que comme d'habitude j'ai vu serré question tissu. Il a ensuite fallu s'armer de patience et utiliser une épingle par rayure puis faufiler à la main, faire une deuxième couture de faux fil à gros points à la machine avant de coudre le tout à la surjeteuse. 

_MG_0009

 Bien que je n'aie pas pris trop de poids pendant la grossesse et que j'ai rapidement perdu ces kilos mon ventre reste encore marqué et les fronces sur le devant ne m'avantagent pas vraiment à ce niveau. Je n'ai pas encore le droit de faire de sport pour le moment mais j'étais pressée de porter et de vous présenter ma robe cousue depuis l'été dernier. 

_MG_0011

_MG_0012

 Les épaules dénudées sont parfaites pour bronzer sans trace avant le mariage. Le modèle est même compatible avec l'allaitement, idéal pour une pause casse-croûte entre deux shooting!

_MG_0015Robe Lisbonne Anne Kerdilès taille 36: 90 cm de jersey (serré serré si on tient compte des rayures).

 

Posté par Clarence And Co à 19:37 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : ,

09 juillet 2017

Avoir la banane!

_MG_0441

 

A l'occasion du défi couture pour homme nous vous présentons (encore) notre best seller: la chemise Aime comme Monsieur. Maintes et maintes fois cousue pour tous les hommes de la famille, cette chemise est néanmoins originale de par son tissu. 

Nous avons flashé sur ce coton imprimé banane au dernier CSF sur le stand Henry et Henriette. Nous avons adoré son côté décalé ... à l'image de mon plus jeune fils. 

A défaut de réussir à lui faire manger 5 fruits et légumes par jour, j'arrive au moins à lui en faire porter!

_MG_0432

 Pour l'anecdote, c'est totalement par hasard que nous sommes tombées sur cette vidéo vantant les mérites du "Banana phone". Coïncidence, j'y ai retrouvé la fameuse chemise!

_MG_0423Chemise Aime comme Monsieur taille S: 1,60 m de tissu + 12 boutons

 

Posté par Clarence And Co à 17:58 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

29 juin 2017

Eternelle, intemporelle chemise...

_MG_0498Aujourd'hui c'est l'anniversaire de mon mari et jeune grand-père! L'occasion de le mettre à l'honneur avec sa chemise Aime comme Monsieur.

Comme lui, ce modèle n'a pas pris une ride! Pour que cet intemporel traverse les modes il faut le renouveler avec du tissu tendance, comme ici avec cet imprimé "Twist mustard" de chez Anna ka Bazaar. J'avoue avoir piqué l'idée au vendeur du stand lors du dernier CSF qui portait la même.

_MG_0510

_MG_0499Ce patron est sans doute le meilleur investissement de toute ma carrière de couturière. Je ne compte plus le nombre de chemises qui sont passées sous mon pied de biche!

Chemise Aime comme Monsieur taille M: 1,60 m de tissu, 12 boutons noirs.

Posté par Clarence And Co à 11:59 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,

20 juin 2017

Deuxième robe Aurore

_MG_9855C'est la deuxième fois que je couds la robe Aurore de Coralie Bijasson.

Une fois n'est pas coutume j'ai acheté ce tissu sans projet précis. J'ai donc eu un peu de mal à y faire rentrer toutes les pièces du patron d'où l'impossibilité de faire un raccord parfait dans le dos. De plus j'ai dû faire un tout petit ourlet pour que la jupe ne soit pas trop courte. Idéalement j'aurais voulu pouvoir la rallonger de quelques centimètres.

Dans l'article sur ma précédente version (cliquez par Issy), j'évoquais l'hypothèse de réaliser le dos en un seul morceau. Or j'ai testé avec celle-ci et c'est techniquement impossible à cause de la doublure des manches / parementure du cou. De même que pour ma version blanche, je me suis passée de fermeture éclair.

_MG_9859Je porte vraiment souvent cette robe d'autant qu'elle sèche très rapidement et qu'elle ne demande même pas de repassage...la robe idéale! On me complimente souvent pour l'association modèle / tissu.

_MG_9872Ces photos ont été prises dans les jardins du château de la Roche Jagu, un de mes endroit favoris!

_MG_9875 copieRobe Aurore T 42:1,50m de tissu (il aurait fallu 1,65m)

Posté par Clarence And Co à 09:27 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,