10 septembre 2016

Trouver la bonne combinaison

_MG_9745Pour ses 50 ans mon père a offert à maman un vélo électrique. C'était un super cadeau mais ...problème, elle ne porte jamais jamais JAMAIS de pantalon.

Plusieurs solutions ont été envisagées pour éviter l'accident de culotte:

- Une jupe culotte.

- Un cycliste à mettre sous la jupe (pour les jeunes qui n'ont pas connu les année 80 traduire: un leggin s'arrêtant avant le genou).
La combinaison étant ce qui se rapproche le plus d'une robe (mais avec des jambes), j'ai presque réussi à convaincre maman! C'est finalement la combinaison Pétra de la marque Louis Antoinette que nous avons choisie. 

20160909_173343

_MG_9703

_MG_9698 Je connaissais la marque Louis Antoinette depuis le concours que ses créateurs avaient lancé et auquel j'avais participé. Heureusement avant de couper mon précieux tissu à l'époque j'avais réalisé une toile ce qui m'avais permis de constater que Louis Antoinette taille petit. J'avais dû faire ma robe en 38 au lieu d'un 36 habituellement.

_MG_9708

_MG_9717Initialement j'avais acheté ce patron pour moi au salon l'aiguille en fête. Au début de l'été j'ai réalisé cette combinaison pour moi dans un tissu doublement inadapté: non seulement celui-ci était imprimé (ce fut un vrai casse tête que de faire coincider les motifs étant donné que j'étais limitée par la quantité de tissu vendu en coupon) mais en plus il s'est énormément détendu. Bref, le résultat n'avait vraiment l'air de rien si bien que je ne mettrai pas les photos sur le blog.

Forte de cette première expérience j'ai cette fois choisi un tissu uni, un peu épais et surtout légèrement extensible pour que maman puisse pédaler confortablement. Je l'ai trouvé chez Self tissus. Après un premier essayage il a fallu accentuer les pinces pour une allure un peu plus féminine. Une fois cette modification apportée et après un deuxième essayage accompagné des chaussures et après avoir replié un peu les jambes, miracle! Maman semblait être d'accord de la porter!

_MG_9729Maintenant je crois qu'on peut dire qu'elle l'a adoptée! Parfait pour se rendre à vélo à son magasin préféré!

_MG_9720

_MG_9721

_MG_9722Ce que je trouve intéressant dans cette combi c'est qu'en plus d'être dans l'air du temps elle s'adapte tant à un look sportswear qu'à un style plus girly avec des talons. Seul bémol: je la trouve un peu trop décolletée.

_MG_9752

_MG_9757Cette réussite me donne envie de la refaire pour moi un de ces jours.

Combinaison taille 46: 2,05 m de tissu + fermeture éclair de 60 cm

Posté par Clarence and Co à 08:45 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,


06 février 2016

Concours de robes "La parisienne" de Louis Antoinette

108962532

V

B

C

H

Voici ma version de la robe « La parisienne » proposée par Louis Antoinette dans le cadre du concours "HackLaMode". Si elle vous plaît, vous pouvez liker sur intagram!

Quand j’ai entendu parler du concours organisé par la marque, j’ai tout de suite aimé la coupe de la robe et je me suis lancée.

Les obstacles ont été nombreux, heureusement, nous étions deux ! Nous n’avons pas l’habitude de coudre en temps limité, or il fallait avoir terminé pour le 14 février au plus tard. J’ai imprimé le patron et l’ai expédié à maman qui a collé les 42 pages (je n’ai pas l’habitude des patrons PDF), décalqué le modèle et coupé le tissu pour la toile avant de m’expédier le tout. Dès que le paquet est arrivé dans ma boîte aux lettres (au bout d’une semaine… !) je me suis lancée dans l’élaboration du prototype et j’ai bien fait car le 36 qui est pourtant ma taille habituelle, s’est avéré trop petit ! Maman a donc dû me décalquer le modèle en 38 et me l’expédier à nouveau … Parallèlement à cela, j’ai eu du mal à trouver le tissu que je voulais. J’avais une idée précise en tête or les collections hiver sont en train de s’épuiser et il a été très compliqué de trouver une laine bordeaux et une dentelle de la même couleur… au final, j’ai acheté le seul coupon de laine bordeaux de tout le magasin (Gentleman du coupon) et la seule dentelle bordeaux des tissus reine.

Comme j’ai choisi de « customiser » le patron en faisant des manches en dentelle. Il me fallait une matière un peu chaude pour le reste de la robe. Mon coupon contenait 80% de laine et 20 % de cachemire, d’où le prix, 45 euros (1,50 x 1,50). La dentelle était également chère (69 euros le mètre) mais je n’ai eu besoin que de 30 cm. Etant donné que je voulais utiliser le bord de la dentelle pour le bout des manches, je les ai coupées perpendiculairement à la laize du tissu. Pour la doublure je n'ai rien choisi d'extravagant, puisque j'ai utilisé un bordeau uni.

Pour cette robe, étant donné la matière précieuse, j’ai dû presque tout faux filer. L’ourlet du haut et l’ourlet de la jupe sont cousus à la main en points invisibles. J’ai également dû faire des points invisible au niveau des enmanchures pour rabattre les surplus de couture à l’intérieur de la robe et éviter qu’ils ne se voient à travers la dentelle.

J’ai testé deux techniques préconnisée par les vidéos Artesane pour :

-       la pause de la fermeture invisible (épatant!) > « Coudre comme un-e-pro chapitre 6.

-       et pour le col (avant, j’aurais fait une surpicure apparente, mais ça c’était avant !) > « Coudre comme un-e-pro chapitre 3.

Encore un grand merci à Anne Sarah !

Maintenant il ne me reste plus qu’à trouver une occasion de la porter…

Parisienne T. 38: laine 1,10 m, dentelle pour les manches 50 ou 30 cm si on les coupe à l'horizontale comme moi, doublure 45 cm et zip 60 cm.

Posté par Clarence and Co à 21:34 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :