19 mars 2016

Aime comme Mécano marin

_MG_8682 web

_MG_8674 web

C’est un jersey de laine du gentleman de coupon que j’ai utilisé pour le Mécano, le nouveau patron de Marie. Du coup le sweat se transforme en pull pour lequel j’ai choisi de ne pas faire de poche.

Je pense que ce modèle peut plaire aux jeunes matelots (j’ai une version sportswear en projet pour mes fils) comme aux vieux loups de mer (ici mon mari) !

Le Mécano est très rapide à décalquer puisqu’il y a peu de pièces. Il est également simple et rapide à coudre sauf si, comme moi, vous vous compliquez la vie avec des raccords de la mort qui tue !

 

_MG_8679 web

 

Le vieux loup de mer adore et ne le quitte plus!

Merci Marie! C'est le début d'une longue série!

_MG_8659web

 

Matelot taille M : jersey 1,40m + bord côte 40 cm.

_MG_8695web

Posté par Clarence And Co à 09:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,


12 mars 2016

A propos

Le projet « Par Issy »  est né d’une mère et d’une fille très proches mais très éloignées géographiquement unies par une passion commune : la couture. Autour d’elles, tous les membres de la famille se sont laissés gagner par l’idée et participent à leur manière.

 

_MG_8047 web rec

La mère : « Ma mère voulait être couturière mais n’a pas pu réaliser son projet.Petite, j’adorais quand elle me cousait des vêtements de poupée .  Je passais beaucoup de temps à la mercerie de mon village. Enfant, je tricotais déjà.  J’ai eu ma première MAC à l’âge de 15 ans et depuis je ne me suis jamais arrêtée de coudre tant de l’ameublement que des vêtements».

La fille: « J’ai toujours vu ma mère coudre. J’ai moi-même commencé vers l’âge de 12 ans. Je me confectionnais notamment des déguisements de toutes les époques.  J’ai réalisé ma première robe de mariée au lycée pour une amie de ma mère. Je faisais aussi beaucoup de bijoux pendant cette période.  J’ai dû mettre entre parenthèses mes activités créatives pendant mes études mais j’ai pris ma revanche une fois la classe prépa et les concours derrière moi. Depuis, cette passion me motive tous les jours et frise même l’addiction : pour moi un weekend sans coudre est un mauvais weekend !».

La belle fille / belle-sœur / l'amoureuse: « Cela va faire bientôt 6 ans que je suis entrée dans la famille "Par Issy". Des personnes chaleureuses, joyeuses, toujours présentes et à l'écoute, m'ont accueillie et fait découvrir leur monde plein de créations. C'est donc assez naturellement, que je me suis mise à suivre les nombreuses aventures des filles tant pour la couture que la cuisine ! Et il y en a eu des découvertes ! 
Alors je me suis dit : Pourquoi pas moi ?
Venant d'une petite commune rurale, je n'avais jamais osé me lancer dans de tels projets, où tout imprévu demande une sacrée organisation.
Ma mère m'ayant offert une machine à coudre à la fin de mon BTS, les choses sérieuses ont commencé!
Une fois en étude dans une grande ville, j'ai pu découvrir les joies des merceries, des boutiques de perles et de tissus ! Un nouveau monde s'est ouvert à moi et accompagnée de la famille "Par Issy", j'ai pu sans crainte (mais avec quelques appréhensions) commencer à réaliser mes projets : par petits pas au début (bracelets, sautoirs et boucles d'oreilles), puis je me suis prise à rêver de projets d'envergures : robes, blouses et autres manteaux !
Il me reste du chemin à faire, mais je sais que chez "Par Issy", je trouverai toujours quelqu'un pour m'épauler, me guider, me conseiller, et avec qui la couture rimera toujours avec les mots : plaisir et partage».

_MG_8078 web

Le beau-fils / le fiancé: « Que dire à part que c’est plutôt facile de ne pas perdre le fil dans cette famille. J’ai moi-même pas mal cousu mais c’était plutôt pour dépanner et quand j’ai rencontré mon amoureuse, je me suis rendu compte que la couture était un monde à part… Bref cela fait maintenant plusieurs années que je suis les décalquages de patrons qui envahissent tout le salon, les fils de couture qui bloquent l’aspirateur, et que j’essaie d’apporter ma vision d’ingénieur sur des détails techniques (« Chéri je ne comprends pas ça marche pas !! ») mais ça vaut tellement le coup de pouvoir s’habiller de la tête aux pieds en" par Issy" et de rassasier madame Issy par de bons petits plats!!»

Le père : « La couture ayant atteint le statut d'oligarchie à la maison, je me suis longtemps demandé comment j'allais apporter ma contribution à ce duo fusionnel mère/fille. Je me suis donc moi aussi mis au service du blog en tant que photographe et c'est avec bonheur que je participe  à l'aventure "Par Issy". Autant dire que je ne chôme pas, mon agenda est rempli pour plusieurs années, d'autant que je fais également partie des mannequins vedettes du blog ! Quelle chance d'être entouré d'autant de motivation, avec en bonus un resserrement des liens familiaux. Longue vie au blog !»

Les fistons / frangins :  « Quelle chance d'avoir des couturières dans la famille ! Nous avons accès à des vêtements réalisés sur mesure confectionnés dans les tissus de notre choix ! Nous sommes régulièrement appelés dans l'atelier des filles pour des ajustements et des essayages,  ce qui nous permet de voir l'avancée des nombreux projets des couturières.

La phase finale avant d'avoir nos nouveaux vêtements est de jouer les mannequins pour le blog en s'amusant à prendre la pose. Ces shooting photo sont l'occasion de se retrouver en famille entre frères et sœur, avec notre mère et notre père photographe et au-delà de produire des images pour le blog cela nous permet d'avoir de supers souvenirs ensemble !

Je suis heureux que ce beau projet de blog qui tenait tant à cœur aux filles ait pu voir le jour !»

Posté par Clarence And Co à 20:02 - - Commentaires [14] - Permalien [#]

Caban Goldstream peacoat, suite et fin

web7977

web7988

 

Voici le caban goldstream peacoat de chez Thread theory que j'ai cousu pour mon grand dernier fils. Le moins qu'on puisse dire c'est que j'aurais rentabilisé mon patron car c'est mon quatrième manteau de la marque canadienne!

De même que pour mon fils aîné, je l'ai réalisé en taille S. Le lainage gris et la doublure à carreaux (également en laine) viennent du Gentleman du coupon. 

Ici il porte son caban avec son pantalon Jedediah pants.
web7997

web8009

Les boutons viennent de ma mercerie perso, chinée à droite à gauche.

web7998

web8001

 

Il kiffe!

web8023

Maintenant que tous les hommes de Par Issy ont le leur, je vais pouvoir ranger mon patron ... et souffler un peu!

_MG_8061 retouchée

Pour plus de détails sur chaque modèle vous pouvez cliquer sur les liens suivants: le classique / l'élégant / le marin.

_MG_8058 retouchée

 

Posté par Clarence And Co à 09:28 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 mars 2016

Quart coat Pauline Alice, un manteau avec lequel j'ai eu chaud!

_MG_8454webVoici mon Quart Coat de Pauline Alice. J'ai acheté ce patron au dernier CSF. Une vendeuse du stand m'a permis d'essayer le sien et n'ayant pas de miroir j'ai fait confiance à maman qui m'ordonnait de le prendre. Comme la taille 36 me convenait je n'ai pas eu besoin de faire de toile et heureusement car c'est un vêtement assez technique et j'y aurais passé beaucoup de temps!

Le modèle indique 2,70 m de lainage mais moi je l'ai réalisé, tenez vous bien ... avec 1,64m pour être précise (chaque centimètre a son importance)! C'est en effet tout ce qu'il restait de ce tissu violet que je voulais ab-so-lu-ment aux tissus reine. Quand 'ai demandé si le magasin serait réapprovisionné en lainages on m'a répondu "l'année prochaine"! Impossible pour moi d'attendre, alors j'ai pris le risque. Pour que toutes les pièces rentrent, j'ai dû inverser le sens de certaines (haut/bas) tout en respectant la parallèle du droit fil bien sûr. Je sais que ce n'est pas très académique mais avec ce type de tissu cela ne fait pas de différence. J'ai eu chaud mais j'y suis arrivée!!!!!

_MG_8444web

_MG_8448webJ'adore le plissé des côtés! J'avais peur que ma laine ne marque pas au fer mais finalement ça l'a fait. J'ai utilisé une patte mouillle pour ne pas brûler le tissu.

J'ai choisi de ne pas mettre de zips aux manches car ils représentaient une certaine difficulté technique et je trouvais que leur aspect moderne ne collait pas au style empire du manteau.

_MG_8449webPour les pattes d'épaule on peut choisir de ne pas faire de boutonnière mais vu que mon bouton en plus d'être bombé avait une attache derrière j'ai préféré en faire une pour le maintenir bien en place.

Par ailleurs j'ai fait plusieurs magasins et sites internet et il m'a été impossible de trouver des cigarettes de manche. J'ai dû m'en passer. Au passage, je lance une bouteille à la mer, si quelqu'un sait où on peut en acheter, merci de me faire signe!

_MG_8476webLa réalisation des boutonnières passepoilées est bien expliquée sur le site. C'était une première pour moi. L'épaisseur du lainage ne rend pas la chose facile (surtout si en plus comme moi vous confondez le tuto devant avec le tuto derrière) mais on y arrive. Je n'ai bien sûr photographié que les plus réussies! Merci à unchasunchas pour ses conseils! Les explications du patron ne précisent pas qu'il faut conserver des chutes de tissus pour réaliser les boutonnières passepoilées. Sans cet article j'aurais tout jeté!

_MG_8477web

_MG_8479webJ'ai trouvé la doublure au Gentleman du coupon. D'après les vendeurs, elle viendrait de chez Yves Saint Laurent.

_MG_8433webPour le moment je n'ai réussi à le porter qu'en pantalon car vu ma taille, je ne porte que des jupes courtes et cela fait bizarre. En pantalon, le quart coat est devenu mon meilleur allié quand j'attends le bus dans le froid tôt le matin! Un manteau avec lequel j'ai eu chaud, au sens propre comme au figuré!

Posté par Clarence And Co à 09:00 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : ,

27 février 2016

Sacôtin Boston puissance 4

_MG_8319

_MG_8321

_MG_8325

_MG_web8358Le modèle Boston de chez sacôtin est idéal pour partir en week-end si bien que je l'ai réalisé pour ma fille, mon fils, ma belle-fille et ma filleule!

A chacun sa couleur!Pour les filles: du simili cuir peau de croco rouge, turquoise et blanc.

Pour mon fils: un coton bleu plus masculin ainsi qu'un simili uni noir.

J'ai utilisé des cotons unis proches de la couleur des sacs pour la doublure ou bien des imprimés assortis, notamment pour les poches intérieures. 

Quand aux accessoires métalliques, le site propose un lien vers la mercerie des créateurs qui vend des lots très pratiques (avec ou sans fermeture éclair) et à un prix défiant toute concurence. Malheureusement, le site ne vend que des lots de fournitures argentées. J'ai juste eu à commander des pieds de sac et des rivets en plus (dont j'ai sous-traité la pose avec mon mari). Pour ce qui est des fournitures dorées, ce fut une autre paire de manches, mais j'ai fini par trouver mon bonheur sur A little mercerie mais la qualité est moins satisfaisante quà la mercerie des créateurs.

Les explications fournies avec le patron m'ont semblées claires. Je n'ai pas eu besoin d'entoiler mes morceaux. 

_MG_8307(1)

_MG_8345Les voyages forment la jeunesse!

Posté par Clarence And Co à 09:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :


20 février 2016

Veste Montmartre (Aime comme Marie)

 

_MG_7855web

_MG_7865web

_MG_7858web

J’adore mon Montmartre de Aime comme Marie ! Je dis « mon » comme « mon manteau » et non pas « ma veste » car je l’ai réalisé dans un lainage épais pour le porter à l’extérieur.

C’est lors de notre  excursion au marché d’Anthony que j’ai trouvé ce coupon Isabelle Marant il y a plusieurs mois. Quant à la doublure j’ai choisi un tweed de soie blanc cassé. C’est une matière très agréable à porter mais salissante… L’intérieur des poches aussi est en soie beige et j’ai dû beaucoup m’appliquer pour ne pas que l’on ne voit pas le tissu clair sur les rebords des fentes.

_MG_7871web

Pour en faire réellement un manteau j’ai ajouté un bouton vintage (caverne d’Ali baba de maman !). Il était si gros que j’ai eu beaucoup de mal à faire la boutonnière à la machine ! Pour une plus jolie finition à l’intérieur j’ai ajouté un passepoil bordeaux (merci à Joviana pour l'inspiration!), ce qui m’a obligée à changer un peu l’ordre des étapes du montage du manteau. Mais comme j’avais réalisé une toile, j’ai compris facilement comment faire.

_MG_7869web

_MG_7878web

_MG_7879web

Merci aux filles de l’Annexe dilettante pour leurs conseils... Comme elles m’avaient prévenues que les manches risquaient d’être un peu serrées aux coudes si je portais un pull en dessous j’ai quelque peu élargi la pièce au moment de la découpe.  

Je trouve que le modèle est super tendance et j’encourage toutes celles qui n’ont jamais osé la veste doublée à commencer par ce modèle car il est très simple à réaliser (peu de pièces, pas d’embût à résoudre au niveau des têtes de manches..). Tout s’imbrique parfaitement !

La seule contrainte pour ce modèle est de réussir à trouver du tissu en 150 cm de large. Pour la taille S en rusant un peu cela passe encore en 140 cm mais pour les autres tailles il faut absolument une plus grande largeur car la pièce unique du dos qui comprend aussi les manches est de grande envergure.  

_MG_7873web

Le tout est très confortable et chaud ! J’ai par ailleurs très envie de la refaire en version veste dans des couleurs éclatantes pour la mi-saison ! 

Veste / manteau Montmartre taille S: 2 m de lainage, 1,45 m de doublure, 90 cm de thermocollant, environ 1,90 m de passepoil et un bouton.

Posté par Clarence And Co à 09:01 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : ,

13 février 2016

Caban Goldstream peacoat de chez Thread Theory, jamais deux sans trois...

web8179

web8156

web8166

web8167

web8163

Après le père, le fils ...Dans la famille Par Issy je demande le beau-fils! 

C'est en effet le troisième caban Goldstream peacoat (Thread Theory)de la famille et chacun correspond à la personnalité de son propriétaire: après une version classique, une version élégante, c'est une version "marin" que j'ai choisie pour mon cher et tendre!

C’est le genre de projet dont on est très contente une fois qu’on l’a terminé ! Les explications de Thread theory sont très claires mais la lourdeur du vêtement rend sa manipulation fastidieuse. De plus, c’est la même chose pour chaque manteau, je DESTESTE poser les manches une fois le vêtement fermé. Les repères tracés à la craie s’effacent, ne coïncident pas toujours comme ils devraient mais on ne comprend pas pourquoi, l’embu complique tout … et une fois qu’on croit avoir terminé de tout faufiler on s’aperçoit que les manches ne sont pas symétriques !

J’ai trouvé mon lainage aux Coupons de Saint Pierre. D’un côté je ne voulais pas investir dans quelque chose de trop cher car le chantier était trop long pour que je réalise une toile. Si la taille ne convenait pas, je ne voulais avoir gâché trop d’argent. D’un autre côté,le prix étant très bas (15 euros les 3 mètres), je craignais les peluches. Investir autant de temps dans un vêtement de mauvaise qualité aurait été dommage… Finalement, je n'ai eu aucun problème. Les boutons m’ont coûté plus cher que le tissu (25 euros chez Self tissus)! La doublure à carreaux (en laine également) vient du Gentleman du coupon. La doublure des manches, des poches et le dessous des pattes de manche et d’épaules est en satin (pour pouvoir y glisser les bras sans difficultés). Elle vient de chez Self tissus. 

Par ailleurs j'ai réalisé le pantalon camel à partir du modèle Moustachu. Mon chéri s'est fait opéré et une cicatrice douloureuse au niveau de la taille l'empêchait de porteur ses pantalons habituels. Ce modèle de Aime comme Marie a l'avantage de tenir avec des élastiques et une coulisse. C'est quand même mieux que de rester en pyjama toute la journée!

Comme ça monsieur qui n'aime pas particulièrement faire du shopping (il appelle ça "faire des courses") n'a même pas à sortir de la maison!

 

Caban taille L: 2,40 m de lainage, 90 cm de doublure laine, 70 cm de doublure satin pour les manches, les poches et les pattes. 

Moustachu taille L: 1,40m + environ 2m d'élastique + 2,60 de ruban cergé.

Posté par Clarence And Co à 09:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 février 2016

Concours de robes "La parisienne" de Louis Antoinette

108962532

V

B

C

H

Voici ma version de la robe « La parisienne » proposée par Louis Antoinette dans le cadre du concours "HackLaMode". Si elle vous plaît, vous pouvez liker sur intagram!

Quand j’ai entendu parler du concours organisé par la marque, j’ai tout de suite aimé la coupe de la robe et je me suis lancée.

Les obstacles ont été nombreux, heureusement, nous étions deux ! Nous n’avons pas l’habitude de coudre en temps limité, or il fallait avoir terminé pour le 14 février au plus tard. J’ai imprimé le patron et l’ai expédié à maman qui a collé les 42 pages (je n’ai pas l’habitude des patrons PDF), décalqué le modèle et coupé le tissu pour la toile avant de m’expédier le tout. Dès que le paquet est arrivé dans ma boîte aux lettres (au bout d’une semaine… !) je me suis lancée dans l’élaboration du prototype et j’ai bien fait car le 36 qui est pourtant ma taille habituelle, s’est avéré trop petit ! Maman a donc dû me décalquer le modèle en 38 et me l’expédier à nouveau … Parallèlement à cela, j’ai eu du mal à trouver le tissu que je voulais. J’avais une idée précise en tête or les collections hiver sont en train de s’épuiser et il a été très compliqué de trouver une laine bordeaux et une dentelle de la même couleur… au final, j’ai acheté le seul coupon de laine bordeaux de tout le magasin (Gentleman du coupon) et la seule dentelle bordeaux des tissus reine.

Comme j’ai choisi de « customiser » le patron en faisant des manches en dentelle. Il me fallait une matière un peu chaude pour le reste de la robe. Mon coupon contenait 80% de laine et 20 % de cachemire, d’où le prix, 45 euros (1,50 x 1,50). La dentelle était également chère (69 euros le mètre) mais je n’ai eu besoin que de 30 cm. Etant donné que je voulais utiliser le bord de la dentelle pour le bout des manches, je les ai coupées perpendiculairement à la laize du tissu. Pour la doublure je n'ai rien choisi d'extravagant, puisque j'ai utilisé un bordeau uni.

Pour cette robe, étant donné la matière précieuse, j’ai dû presque tout faux filer. L’ourlet du haut et l’ourlet de la jupe sont cousus à la main en points invisibles. J’ai également dû faire des points invisible au niveau des enmanchures pour rabattre les surplus de couture à l’intérieur de la robe et éviter qu’ils ne se voient à travers la dentelle.

J’ai testé deux techniques préconnisée par les vidéos Artesane pour :

-       la pause de la fermeture invisible (épatant!) > « Coudre comme un-e-pro chapitre 6.

-       et pour le col (avant, j’aurais fait une surpicure apparente, mais ça c’était avant !) > « Coudre comme un-e-pro chapitre 3.

Encore un grand merci à Anne Sarah !

Maintenant il ne me reste plus qu’à trouver une occasion de la porter…

Parisienne T. 38: laine 1,10 m, dentelle pour les manches 50 ou 30 cm si on les coupe à l'horizontale comme moi, doublure 45 cm et zip 60 cm.

Posté par Clarence And Co à 21:34 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

Tableau de chasse

FVoici le butin que j'ai rapporté du salon l'Aiguille en fête qui se tient Porte de Versailles à Paris ce weekend!

Patrons:

- Le pantalon Même pas peur de Aime comme Marie.

- La blouse / robe Vagabonde de chez Eglantine et Zoé, une marque toute jeune dont j'ai trouvé la créatrice très sympathique!

- La combinaison pantalon Petra de Louis Antoinette.

Tissus:

- Deux grands coupons de laine blancs pour faire des manteaux dont un particulièrement doux! (Emmaüs).

- Un coupon de tie and die fait main blanc/violet/orange pour me faire une jupe et/ou un short d'été (Emmaüs).

- 5 coupons de chez Fleur de tissu. J'ai failli faire un malaise an arrivant sur leur stand, leurs imprimés sont renversants! Avec je compte me faire la blouse (imprimé vert et noir) et la robe (imprimé orange) Vagabonde, un robe portefeuille (jersey noir, orange et blanc si le métrage est suffisant...) et un tee shirt marinière (jersey rayé beige et orange).

+ Quelques accessoires de sacs à la boutique Malice pour réaliser d'autres sacs seau

C'est toujours aussi agréable de rencontrer les créateurs. Leurs conseils sont précieux. Maintenant il ne me reste plus qu'à m'y mettre!

 

Posté par Clarence And Co à 19:55 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

03 février 2016

Coup de coeur

Logo artesane

Nous avons découvert Artesane lors du salon Création et savoir-faire en novembre dernier. Ce sont des cours de couture absolument formidables qui s'adressent tant aux débutantes qu'aux couturières confirmées. Certains sont gratuits, d'autres payants. 

Ils se présentent sous forme de petites vidéos et de documents PDF à télécharger. Dans les vidéos que nous avons regardées, Anne Sarah, alias Annie Coton, explique chaque technique pas à pas avec clarté et humour. Nous avons particulièrement aimé:

(Dans la rubrique "Coudre comme un-e- pro")

Chapitre 3: Les petits secrets de jolies coutures

Chapitre 4 : Des finitions professionnelles pour vos coutures

Chapitre 5 : L’épineuse question du repassage

Chapitre 6 : Vaincre la terreur des fermetures invisibles

J’ai déjà appliqué plusieurs de ces astuces pour mon projet de robe « La parisienne » que j'espère vous présenter bientôt (dans le cadre du concours HackLaMode organisé par la marque de patron Louis Antoinette) et je suis vraiment très contente du résultat ! Comme quoi on n'a jamais fini d'apprendre !

Posté par Clarence And Co à 09:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :