15 mai 2017

Liebster AWARD, ... enfin!

Depuis que nous tenons ce blog nous avons fait de belles rencontres / découvertes parmi lesquelles Vivino de Couds-ci couds-ça qui nous a nominées pour le Liebster Award. C’est avec grand plaisir que nous allons (enfin) répondre à ses 11 questions, l’occasion de vous en raconter un peu plus sur nous…

1) Depuis quand la couture ?

Aussi loin que remontent nos souvenirs, nous avons toujours aimé réaliser des choses de nos mains (pâte Fimo, bijoux, mosaïque...). Pour toutes les deux la couture est venue à l’adolescence quand nos mères nous ont offert nos premières machines. C’est une véritable histoire de famille ! Depuis, nous vons même transmis le virus à notre belle-fille / belle-sœur

2) D'où t'es venue ta passion pour la couture ?

Nous adorons toutes les deux la mode. Quoi de mieux que de coudre ses propres vêtements ? Nous n’avons pris aucun cours. Nous avons appris pas à pas en choisissant des modèles adaptés à notre niveau et en suivant les instructions des patrons. Aujourd’hui nous continuons à nous perfectionner grâce à des vidéos en ligne comme celles que proposent Artesane ou Makerist par exemple.

avatar blog par issy3) Où couds-tu ?

La mère en Bretagne : « J’ai une pièce spéciale à la maison où j’ai une machine à coudre, une surjeteuse, une table à repasser et une centrale vapeur, une table pour couper le tissu, de nombreux rangements, un grand miroir pour les essayages ainsi qu’un mannequin ».

La fille à Issy : « J’ai quasiment la même chose mais tout est rangé dans des placards. Maman m’a trouvé un meuble à machine à coudre des années 60. Il est magique car se déplie pour former une table d’où sort la machine à la manière d’un « Deus ex machina » grâce à une manivelle. En plus il possède de nombreux tiroirs ».

4) Tes tissus préférés ?

Nous aimons toutes les belles matières et accordons beaucoup d’importance à la qualité des tissus que nous choisissons. C’est pourquoi nous réalisons systématiquement une toile de chaque nouveau modèle avant de nous lancer pour éviter de gâcher notre coupon.

5) Magazines ou patrons et lesquels ?

C’est avec les premiers patrons de Aime comme Marie que notre couture a pris un tournant. Avant nous connaissions les patrons Burda mais pour les débutantes que nous étions, les explications étaient un peu fastidieuses et les modèles pas toujours très tendance. Marie a su mettre à notre portée des modèles que nous pensions inaccessibles comme la chemise par exemple.

Nous sommes également de grandes fans de « La maison Victor » dont nous ne ratons pas un numéro. Notre parti pris étant d’habiller toute la famille, la revue Belge correspond parfaitement à notre philosophie.  

Nous adorons également les patrons Eglantine et Zoé, Pauline Alice, Wear Lemonade, Deer and Doe… et nous avons hâte de tester la toute jeune marque TK patterns que nous avons découverte au dernier CSF ! 

Pour les hommes, nous avons cousu de nombreux modèles Aime comme Marie et ceux de la marque canadienne Thread Theory.

De manière générale, nous apprécions que les patrons incluent les marges de couture, cela fait gagner beaucoup de temps !

6) Combien d'heures passes-tu par semaine à coudre ?

On nous pose souvent la question « Combien de temps mets-tu à faire une robe comme celle-ci ? », question à laquelle nous sommes incapables de répondre ! En effet, il est rare que nous réalisions toutes les étapes d’un vêtement à la suite (décalquage, élaboration de la toile, découpe du tissu, couture, finitions…) car nous n’avons pas toujours de grandes plages horaires de disponibles. Nous menons aussi souvent plusieurs projets en parallèle. Nous passons également beaucoup de temps dans les merceries et mettons parfois du temps à réunir tout le matériel nécessaire. Pour finir, nous dormons couture, nous respirons couture … c’est impossible à quantifier ! Je pense que si on comptait vraiment, on se ferait peur !

7) Tes achats de tissus ?

Il nous arrive d’acheter un patron et de trouver le tissu plusieurs années après ! Nous préférons attendre pour trouver le bon. Surtout qu’entre temps, nous avons de quoi nous occuper car une dizaine d’autres projets font la queue.

vue ensemble butin8) Ton stock de tissus raisonnable ou pas ?

Par la force des choses, oui, faute de place. Nous n’achetons un tissu que quand nous avons un projet en tête. Même si nous le laissons parfois un moment au placard avant de trouver le temps de nous en occuper, un coupon finira forcément en vêtement. Si toutefois ce n’est pas le cas, nous faisons du vide de temps en temps en participant à des vides greniers (Lannion en juillet ou Perros Guirec en août) ou des puces de couturières.

9) Ta plus belle réalisation ?

 La mère : « Ma plus belle réussite: quand mon ado très exigeant refuse de porter d'autres pantalons que ceux que je lui couds. Les chemises que je réalise à la chaîne pour faire face à la demande de tous les hommes de la famille et surtout les cabans sont mes plus grandes fiertés ».

La fille : « Bientôt j’espère pouvoir répondre « Ma robe de mariée ». En attendant, je dirais que je suis très flattée quand mon homme dit au travail que c’est moi qui lui ai fait sa chemise et que ses collègues ne le croient pas. Le trench Anthracite que je lui ai offert à Noël est aussi une de mes plus grandes fiertés. De manière générale les vêtements pour homme impliquent de belles finitions qui sont autant de défis techniques ».

10) Ton plus beau râtage ?

 La mère: mon pire échec a été un pull col châle pour homme qui tenait plus de la serpillière que du vêtement. Le tissu avait un problème d'élasticité excessive et se perçait sans arrêt !

La fille: mon pire souvenir a été une veste Chloé du magazine « La maison Victor » que j’ai tachée en la repassant car il restait une règle pleine de feutre sur la table à repasser. J’ai dû découdre la pièce puis recommencer avant de m’apercevoir au moment de l’essayage qu’à cause du piqué de coton blanc que j'avais choisi ma veste ressemblait à une blouse de pharmacienne !

11) Tes autres hobbies ?

Non, nous sommes totalement monomaniaques... La couture est pour nous une véritable addiction ! Avec le travail, la vie de famille et le blog, il n’y a pas de place pour autre chose. Il nous arrive de ne pas mettre le nez à la plage du mois de juillet alors qu’elle est à 20 min !

A notre tour d’interroger d’autres blogueuses. Voici nos questions :

1)   Comment as-tu choisi le nom de ton blog ?

2)   Qu’est-ce qui t’a motivée à créer un blog ?

3)   Ton blog t’a-t-il permis de faire de belles rencontres (des amitiés virtuelles ou réelles)?

4)   Est-ce qu’une personne en particulier a déclenché chez toi l’envie de coudre ?

5)   Quel fut ton premier ouvrage en couture ?

6)   Pour qui préfères-tu coudre ?

7)   Préfères-tu les patrons couture comprises ou non comprises ?

8)   As-tu un patron fétiche ?

9)   Singer, Pfaff, Brother, Janome ..?

10) En ce moment, qu’y-a-il sous ton pied de biche (modèle, tissu, couleur)?

11) A-t-on une chance de te rencontrer au prochain salon Créations et Savoir-faire?

Les 11 nominées sont…

Cé créations

Kokechic

Comme Alice

Frénésie et moi

Minau by babaya

Telle est une Estelle

Les créations de Sandra

Granit rose et hortensias bleus

Klervie

O fil de mes envies

Grame

 

TR8_0369

Posté par Clarence And Co à 11:03 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


12 mars 2016

A propos

Le projet « Par Issy »  est né d’une mère et d’une fille très proches mais très éloignées géographiquement unies par une passion commune : la couture. Autour d’elles, tous les membres de la famille se sont laissés gagner par l’idée et participent à leur manière.

 

_MG_8047 web rec

La mère : « Ma mère voulait être couturière mais n’a pas pu réaliser son projet.Petite, j’adorais quand elle me cousait des vêtements de poupée .  Je passais beaucoup de temps à la mercerie de mon village. Enfant, je tricotais déjà.  J’ai eu ma première MAC à l’âge de 15 ans et depuis je ne me suis jamais arrêtée de coudre tant de l’ameublement que des vêtements».

La fille: « J’ai toujours vu ma mère coudre. J’ai moi-même commencé vers l’âge de 12 ans. Je me confectionnais notamment des déguisements de toutes les époques.  J’ai réalisé ma première robe de mariée au lycée pour une amie de ma mère. Je faisais aussi beaucoup de bijoux pendant cette période.  J’ai dû mettre entre parenthèses mes activités créatives pendant mes études mais j’ai pris ma revanche une fois la classe prépa et les concours derrière moi. Depuis, cette passion me motive tous les jours et frise même l’addiction : pour moi un weekend sans coudre est un mauvais weekend !».

La belle fille / belle-sœur / l'amoureuse: « Cela va faire bientôt 6 ans que je suis entrée dans la famille "Par Issy". Des personnes chaleureuses, joyeuses, toujours présentes et à l'écoute, m'ont accueillie et fait découvrir leur monde plein de créations. C'est donc assez naturellement, que je me suis mise à suivre les nombreuses aventures des filles tant pour la couture que la cuisine ! Et il y en a eu des découvertes ! 
Alors je me suis dit : Pourquoi pas moi ?
Venant d'une petite commune rurale, je n'avais jamais osé me lancer dans de tels projets, où tout imprévu demande une sacrée organisation.
Ma mère m'ayant offert une machine à coudre à la fin de mon BTS, les choses sérieuses ont commencé!
Une fois en étude dans une grande ville, j'ai pu découvrir les joies des merceries, des boutiques de perles et de tissus ! Un nouveau monde s'est ouvert à moi et accompagnée de la famille "Par Issy", j'ai pu sans crainte (mais avec quelques appréhensions) commencer à réaliser mes projets : par petits pas au début (bracelets, sautoirs et boucles d'oreilles), puis je me suis prise à rêver de projets d'envergures : robes, blouses et autres manteaux !
Il me reste du chemin à faire, mais je sais que chez "Par Issy", je trouverai toujours quelqu'un pour m'épauler, me guider, me conseiller, et avec qui la couture rimera toujours avec les mots : plaisir et partage».

_MG_8078 web

Le beau-fils / le fiancé: « Que dire à part que c’est plutôt facile de ne pas perdre le fil dans cette famille. J’ai moi-même pas mal cousu mais c’était plutôt pour dépanner et quand j’ai rencontré mon amoureuse, je me suis rendu compte que la couture était un monde à part… Bref cela fait maintenant plusieurs années que je suis les décalquages de patrons qui envahissent tout le salon, les fils de couture qui bloquent l’aspirateur, et que j’essaie d’apporter ma vision d’ingénieur sur des détails techniques (« Chéri je ne comprends pas ça marche pas !! ») mais ça vaut tellement le coup de pouvoir s’habiller de la tête aux pieds en" par Issy" et de rassasier madame Issy par de bons petits plats!!»

Le père : « La couture ayant atteint le statut d'oligarchie à la maison, je me suis longtemps demandé comment j'allais apporter ma contribution à ce duo fusionnel mère/fille. Je me suis donc moi aussi mis au service du blog en tant que photographe et c'est avec bonheur que je participe  à l'aventure "Par Issy". Autant dire que je ne chôme pas, mon agenda est rempli pour plusieurs années, d'autant que je fais également partie des mannequins vedettes du blog ! Quelle chance d'être entouré d'autant de motivation, avec en bonus un resserrement des liens familiaux. Longue vie au blog !»

Les fistons / frangins :  « Quelle chance d'avoir des couturières dans la famille ! Nous avons accès à des vêtements réalisés sur mesure confectionnés dans les tissus de notre choix ! Nous sommes régulièrement appelés dans l'atelier des filles pour des ajustements et des essayages,  ce qui nous permet de voir l'avancée des nombreux projets des couturières.

La phase finale avant d'avoir nos nouveaux vêtements est de jouer les mannequins pour le blog en s'amusant à prendre la pose. Ces shooting photo sont l'occasion de se retrouver en famille entre frères et sœur, avec notre mère et notre père photographe et au-delà de produire des images pour le blog cela nous permet d'avoir de supers souvenirs ensemble !

Je suis heureux que ce beau projet de blog qui tenait tant à cœur aux filles ait pu voir le jour !»

Posté par Clarence And Co à 20:02 - - Commentaires [14] - Permalien [#]