31 octobre 2017

La rocambolesque Eliana : Pauline Alice + Chemise Aime comme Monsieur

_MG_0688

Encore une fois c’est sur le salon CSF de novembre dernier que j’ai découvert le modèle Eliana de Pauline Alice, (ce patron existe aussi en version PDF) cette fois-ci grâce à ma belle-maman. 

C'est une robe qui peut se réaliser avec des manches raglan et sans manches. Parfait pour l’été comme l’hiver !

Outre la taille ceintrée que j’affectionne particulièrement pour ma morphologie, le modèle présente l’avantage d’avoir une finition vraiment sympa grâce aux biais présents sur les encolures, les emmanchures et les manches. Cette finition peut être d’autant plus réussie lorsque l’on utilise un biais réalisé soi-même à partir du même tissu que la robe.

_MG_0640

_MG_0644

Je me suis dit que le modèle sans manches sera parfait pour le retour de noces, à la fois chic et décontracté. J’ai décidé d’utiliser un élastique pour la taille comme pour la version avec les manches.

Avant de me lancer dans ce modèle, j’ai réalisé l’autre version avec les manches raglan dans un polyester assez épais, découvert aux « gentleman du coupons », où j’ai par la même occasion trouvé le coupon pour réaliser cette robe. Je vous présenterai probablement cette première version à manches raglan cet hiver.

Le modèle est destiné aux débutants car il ne comprend pas la pose d’une fermeture éclair. Les explications sont plutôt claires, je n’ai pas eu de difficultés particulières dans la compréhension des étapes. Lorsque j'ai lu les explications pour la première fois j'ai cru que c'était dans la poche.

_MG_0661

Pour autant, ce modèle peut s’avérer plus complexe lorsque l’on décide de réaliser soi-même son biais à partir d’un tissu plus glissant qu’une patinoire ! Passé ce détail (qui peut être un sacré challenge quand même) il faut pouvoir poser le biais sur la pièce qui comporte elles-mêmes quelques fronces…

_MG_0660

Bonjour la prise de tête donc ! Je file sur la toile pour voir si des bloggeuses ont percé le mystère de la robe Eliana et je suis tombée sur le blog de « By Maggot » qui a également cousu ce modèle. Je la remercie vivement pour le conseil qui m’a beaucoup aidé à la fois pour cette robe mais aussi pour d’autres réalisations, à savoir : l’utilisation de l’amidon pour rigidifier les pièces servant à confectionner le biais. Je la rejoins totalement sur le fait de faire soi-même son biais dans le tissu de la robe, vous ne serez pas déçus du rendu !

Une fois le cap de la pose du biais passé, il faut également effectuer sur l’encolure (sur le devant ou sur le dos selon votre version) une fente indéchirable aussi appelée : patte indéchirable. Cela permet de bien poser le biais afin qu’il ne ressorte pas sur le devant de manière disgracieuse. J’ai alors suivi le tuto vidéo des filoutes, qui font des séquences très claires pour ce genre de détails techniques.

_MG_0647

Je ferai cependant attention la prochaine fois (car je compte bien recoudre ce modèle) à rajouter quelques centimètres au bas de la jupe afin d’avoir plus de marges de couture pour l’ourlet. En effet, comme le modèle est conçu pour une stature d’1m65 et que je suis un peu plus grande (je crois que c’est surtout mes jambes les fautives) je n’ai pu réaliser qu’un centimètre d’ourlet sur ce modèle.

Une fois ces étapes réalisées vous avez une robe confortable et vraiment élégante !

Modèle Eliana sans manches en 38 (140 cm de laize) : 1,60m de tissu 

Comme les coupons des Gentleman mesurent 3m ma belle-soeur a hérité du reste. Elle projette de se coudre une combinaison avec.

Le jour où j'ai trouvé mon tissu au Gentleman du coupon ma belle-mère a acheté un coton imprimé aux motifs similaires aux miens. 

_MG_0823

Mon amoureux a donc une chemise Aime comme Monsieur assortie à moi!  

_MG_0669

_MG_0670

Posté par Clarence And Co à 16:14 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,


23 octobre 2017

Retour de la robe trapèze "Les créations de Carmen" pour le retour de Noce

_MG_0728

 J'ai eu beau annoncer mon mariage avec deux ans d'avance, deux mois avant la date fatidique maman n'avait toujours pas de robe pour le lendemain.

Elle avait pourtant réalisé une toile de la robe DP studio 904 en taille 42. Comme celle-ci était trop petite, elle a ensuite cousu une vraie robe en 44 et là, déception: non seulement de manière incompréhensible la robe était beaucoup trop grande, mais la surjeteuse n'a pas réussi au jersey (l'éternel Joel de chez Self tissu) couplé à la dentelle car le tout était trop épais et les coutures gondolaient. La robe était inmettable.

A l'approche du jour J les préparatifs s'intensifiant il fallait être efficace et trouver une solution rapidement. 
_MG_0733

 Maman avait ce tissu dans ses placards depuis le salon "L'aiguille en fête". Nous avions eu le coup de coeur sur le stand "Fleur de tissus". Il s'agit d'une matière assez particulière, comme un jersey fin mais dont la maille n'est pas extensible. 

_MG_0738

 J'ai pensé que ce coupon serait parfait pour le modèle de robe trapèze du livre "Les créations de Carmen" d'autant que je lui avais déjà cousu ce modèle (article Par Issy). En plus c'est une robe facile à coudre. Je suis quand même un peu déçue par la fermeture éclair qui gondole.  


_MG_0739

Je trouve que la forme trapèze va très bien à maman. C'est une robe qui correspond assez bien à l'esprit décontracté du barbecue du lendemain. Comme maman assurait les desserts il lui fallait un vêtement pratique. C'est une tenue qu'elle pourra remettre facilement par la suite. 

Ma belle-mère portait également une robe que je lui avait cousue il y a deux ans dans un coupon ramené d'Inde par mon beau frère. C'était un patron "Modes et Traveaux" qu'elle m'avait offert. A départ elle souhaitait me payer pour la confectionner mais je lui ai dit qu'il en était hors de question. Par curiosité je me suis quand-même chronométrée pour la coudre.

On me demande souvent combien de temps je mets à coudre tel ou tel vêtement. Or je ne couds jamais en continu donc je suis incapable de répondre à cette question. Les gens qui ne cousent pas auraient tendance à sous-estimer le temps de travail et à imaginer que c'est l'affaire d'une après-midi. Les temps indiqués sur les patrons et les émissions comme "Cousu main" les induisent en erreur. En effet, certaines personnes découpent les patrons dans leur taille et se lancent immédiatement avec le vrai tissu. Ce n'est pas notre manière de faire. Comme nous partageons nos patrons entre moi, ma mère et ma belle-soeur, nous décalquons les patrons au lieu de les couper. D'autant qu'on peut parfois se tromper de taille d'une marque à l'autre et qu'il faut parfois recommencer. Pour éviter de gâcher du tissu en cas de raté, nous réalisons une toile avant de passer au vrai tissu. Tout cela prend du temps: 11h au total pour la robe de ma belle-mère. Quand nous reproduisons un modèle déjà cousu c'est plus rapide puisque nous n'avons pas besoin de redécalquer et la toile est déjà faite. 

Même au SMIC, mon travail aurait coûté plus cher que ce que les gens sont prêts à mettre dans un vêtement, sans comper le prix de la matière première. Beaucoup de gens nous demandent pourquoi nous ne nous mettons pas à notre compte. Voilà une des raisons!

Malheureusement ma belle-mène ne s'est pas prêtée au jeu des photos donc je ne peux pas vous montrer sa robe. 

_MG_0742Robe "Les créations de Carmen" taille 42: 1,30 m de tissu + une fermeture invisible de 40 cm

 

 

Posté par Clarence And Co à 19:17 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 octobre 2017

La Formidable robe pour le soir : Louis Antoinette Paris

_MG_0004Nous avons découvert le modèle de la robe formidable lors de notre escapade au salon CSF en novembre dernier sur le stand de Louis Antoinette Paris. Cette robe a un rendu spectaculaire, idéal pour une soirée et encore plus pour le bal d’un mariage! Heureusement que les coachs de « Par Issy » étaient là pour m’encourager à réaliser ce modèle, car je n’aurai jamais osé franchir le cap sans elles.

_MG_9985En soi, cette robe n’est pas difficile à coudre. Elle demande tout de même un certain temps de réalisation et un soupçon de minutie pour que la magie opère, notamment en ce qui concerne la pose des baleines. En suivant les conseils de ma belle-sœur qui avait déjà cousu une robe bustier, j’ai cousu les baleines grâce à la pose préalable d’un biais, sur les marges de coutures des pièces du bustier. Cela permet d’être plus à l’aise sur les marges de couture et d’avoir une finition plus nette. Ainsi, en cousant ce biais sur les marges de couture, cela me permet de glisser les baleines à l’intérieur. Je couche l’ensemble sur un côté et soutient le tout par une piqûre-nervure sur le bord du biais.  Imaginez donc faire ceci pour 9 baleines. Leur pose n’a plus de secret pour moi !

_MG_0006

_MG_9989J’ai également essayé sur ce modèle, le pied presseur spécial fermeture invisible pour les machines à coudre Brother (vidéo mode d'emploi Par Issy). Je ne sais pas comment j’ai pu faire sans, tellement ce pied presseur m’est devenu indispensable pour réaliser une couture au plus près des « dents » de la fermeture éclair invisible. Le rendu vous vous en doutez bien, est Formidable !

Devant ce modèle qui se suffit à lui-même, je me suis contenue sur le choix du tissu. Une gabardine noire de chez « tissus Reine » et un tissu plumetis fin mais avec une bonne tenue que j’ai dégoté chez « Self Tissus » à Lannion ont fait mon bonheur.

_MG_0005Toutefois je pense qu’il est important d’avoir un tissu qui se tient bien pour le bustier afin de pouvoir réaliser un beau décolleté en pointe. Je pense que mon tissu était un peu fin ainsi que mon thermocollant ce qui n’a pas permis ce rendu final. J’ai donc repassé les pointes sur les côtés afin d’obtenir une finition satisfaisante. Aussi, après la folle soirée du mariage, mon tissu s’est beaucoup détendu et a agrandi mon bustier.

_MG_9990

Enfin dernier conseil, il est très important de réaliser une toile en amont de votre ouvrage afin de trouver la taille du bustier qui vous convient le mieux. Pour ma part, la jupe a été taillée en 38 mais le bustier en 36 auquel j’ai rajouté 1 cm sur les deux pièces du dos.

Un modèle Formidable en somme qui m’a permis de progresser à grands pas et de danser toute la nuit ! 

_MG_9993

_MG_9999Robe formidable en 38 en laize de 140 cm

Jupe en plumetis : 1m60

Jupon et bustier : 1m90

Posté par Clarence And Co à 09:41 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,