_MG_0004Nous avons découvert le modèle de la robe formidable lors de notre escapade au salon CSF en novembre dernier sur le stand de Louis Antoinette Paris. Cette robe a un rendu spectaculaire, idéal pour une soirée et encore plus pour le bal d’un mariage! Heureusement que les coachs de « Par Issy » étaient là pour m’encourager à réaliser ce modèle, car je n’aurai jamais osé franchir le cap sans elles.

_MG_9985En soi, cette robe n’est pas difficile à coudre. Elle demande tout de même un certain temps de réalisation et un soupçon de minutie pour que la magie opère, notamment en ce qui concerne la pose des baleines. En suivant les conseils de ma belle-sœur qui avait déjà cousu une robe bustier, j’ai cousu les baleines grâce à la pose préalable d’un biais, sur les marges de coutures des pièces du bustier. Cela permet d’être plus à l’aise sur les marges de couture et d’avoir une finition plus nette. Ainsi, en cousant ce biais sur les marges de couture, cela me permet de glisser les baleines à l’intérieur. Je couche l’ensemble sur un côté et soutient le tout par une piqûre-nervure sur le bord du biais.  Imaginez donc faire ceci pour 9 baleines. Leur pose n’a plus de secret pour moi !

_MG_0006

_MG_9989J’ai également essayé sur ce modèle, le pied presseur spécial fermeture invisible pour les machines à coudre Brother (vidéo mode d'emploi Par Issy). Je ne sais pas comment j’ai pu faire sans, tellement ce pied presseur m’est devenu indispensable pour réaliser une couture au plus près des « dents » de la fermeture éclair invisible. Le rendu vous vous en doutez bien, est Formidable !

Devant ce modèle qui se suffit à lui-même, je me suis contenue sur le choix du tissu. Une gabardine noire de chez « tissus Reine » et un tissu plumetis fin mais avec une bonne tenue que j’ai dégoté chez « Self Tissus » à Lannion ont fait mon bonheur.

_MG_0005Toutefois je pense qu’il est important d’avoir un tissu qui se tient bien pour le bustier afin de pouvoir réaliser un beau décolleté en pointe. Je pense que mon tissu était un peu fin ainsi que mon thermocollant ce qui n’a pas permis ce rendu final. J’ai donc repassé les pointes sur les côtés afin d’obtenir une finition satisfaisante. Aussi, après la folle soirée du mariage, mon tissu s’est beaucoup détendu et a agrandi mon bustier.

_MG_9990

Enfin dernier conseil, il est très important de réaliser une toile en amont de votre ouvrage afin de trouver la taille du bustier qui vous convient le mieux. Pour ma part, la jupe a été taillée en 38 mais le bustier en 36 auquel j’ai rajouté 1 cm sur les deux pièces du dos.

Un modèle Formidable en somme qui m’a permis de progresser à grands pas et de danser toute la nuit ! 

_MG_9993

_MG_9999Robe formidable en 38 en laize de 140 cm

Jupe en plumetis : 1m60

Jupon et bustier : 1m90