_MG_7448 copie

_MG_7450

_MG_7461

_MG_7463

_MG_7468

_MG_7469

C'est mon troisième chemisier Madame de Aime comme Marie!

Il y a quelques années jamais je ne me serais sentie capable d'en réaliser un, mais grâce à Marie qui démocratise les modèles les plus sophistiqués, je me suis sentie pousser des ailes! En effet, j'hésitais entre deux soies aux motifs léopard mais de couleurs différentes au marché Saint Pierre alors j'ai acheté les deux et j'ai cousu deux chemisiers: celui-ci et un autre que je vous présenterai sans doute au printemps. 

Avec de la soie c'est un peu plus délicat. Il faut entoiler le col, pied de col, poignets, patte de boutonnage et les pattes de manches. On doit utiliser un entoilage fin et faire très attention aux cloques. 

J'ai apporté un petit plus par rapport au modèle d'origine en ajoutant deux petites poches à la fois utiles et avantageuses au niveau de la poitrine (tant qu'à faire...). Il s'agit des poches du polo Liam du magazine La maison Victor (édition 4 -hiver 2014). J'ai entoilé le rabat de poche pour qu'il soit plus facile à coudre et peut être aurais-je dû entoiler la poche en elle-même. 

J'ai cependant eu une grosse déception la deuxième fois que je l'ai portée quand j'ai constaté de petites déchirures au niveau des aisselles. Il faut dire qu'habituellement je lave tous mes vêtements en soie à zéro degré dans un filet et que cette fois-là j'avais fait une exception en le mettant à 30° avec le reste du linge. La chaleur a-t-elle fragilisé le tissu? Une fermeture éclair de pantalon serait-elle la coupable? Quand j'ai entrepris de réparer les dîtes déchirures j'ai remarqué qu'il y en avait d'autres au niveau de la seconde manche. Aurais-je fait cela en levant les bras brusquement? La matière était-elle trop fine? Pourtant j'ai porté l'autre chemisier que j'ai fait avec la même soie et je n'ai pas eu ce problème ... l'enquête est en cours...

Fournitures*:

1,30 m de soie

12 boutons

environ 20 cm d'entoilage fin.

Fil

 

*Donner la liste des fournitures et peut être bien le prix de revient de nos vêtements fait partie de nos bonnes résolutions pour 2016. Espérons qu'on réussisse à les tenir!